Bordeaux : «J'y ai vu l'opportunité d'élargir mon public», explique Arthur Baucheron, tik tokeur star qui sort un livre

INTERVIEW Son ouvrage « Les roues sur terre et la tête dans les étoiles » est publié aux éditions First le 28 avril

Propos recueillis par Elsa Provenzano
— 
Arthur Baucheron sort un livre intitulé « Les roues sur terre et la tête dans les étoiles ».
Arthur Baucheron sort un livre intitulé « Les roues sur terre et la tête dans les étoiles ». — Astrid Di Crollalanza
  • Le tiktokeur à succès Arthur Baucheron sort le 28 avril un livre « Les roues sur terre et la tête dans les étoiles » aux éditions First.
  • Il y raconte son quotidien d’adolescent en fauteuil roulant, partageant notamment ses mésaventures, avec humour.
  • Il veut rendre davantage visibles les personnes en situation de handicap dans l’espace public.

Avec près de 800.000 abonnés sur TikTok et 93.000 sur Instagram, le bordelais Arthur Baucheron, 19 ans, est une star des réseaux sociaux. Atteint d’une amyotrophie spinale de type 2, il se déplace en fauteuil roulant depuis l’âge de deux ans. Pendant le confinement de 2020, il a commencé à raconter son quotidien en le dédramatisant sur les réseaux et pour aller plus loin, il sort, le 28 avril, un livre intitulé « Les roues sur terre et la tête dans les étoiles », aux éditions First.

Comment as-tu eu l’idée d’écrire un livre ?

Olivia Karam, éditrice en free lance, m’a proposé de faire ce livre un jour en me contactant sur Instagram. Elle m’a dit qu’elle sentait qu’il y avait du potentiel et que mon histoire intéresserait une maison d’édition. Je me suis dit que cela pourrait élargir mon public en me permettant de m’adresser à une tranche d’âge un peu différente puisque Tik Tok est plutôt fréquenté par des enfants, des préados et des ados. Il y a un peu plus d'un an, Olivia Karam a rencontré mes parents, mon frère et moi je lui ai raconté toute ma vie. 

Comment tu réagis à ces 800.000 abonnés sur ton compte Tik Tok ?

C’est incroyable, je n’arrive pas à réaliser quand je vois ces chiffres. C’est vraiment quand je croise des personnes dans la rue ou que je reçois leurs témoignages par messages, que je me rends compte que ce sont de vraies personnes avec des histoires et qui se retrouvent d’une certaine façon à travers mes expériences. Parmi elles, il y a beaucoup de parents d’enfants en situation de handicap qui me suivent. Ils sont intéressés par ce que mes parents ont adapté pour moi au quotidien, et sur comment je vis. Et, l’autonomie que j’ai, les rassure d’un certain côté.

Dans le livre, tu rends un hommage appuyé à tes parents. On imagine que c’était important pour toi ?

Oui bien sûr. Ce livre est dédié à toutes les personnes qui m’aident tout le temps et en premier lieu à mes parents qui ont dévoué leur vie à adapter mon environnement. Ils ont par exemple décidé de prendre un appartement en centre-ville pour me faciliter la vie. J’avais mon lycée à côté et maintenant mon école de communication est aussi toute proche. Quand le tram est bondé, il faut que j’en laisse passer deux ou trois.

En te lisant, on comprend que tes déplacements peuvent vite virer au casse-tête dans ton quotidien.

Oui et franchement à Bordeaux ça va plutôt bien car tout est accessible : les trams, les bus et même les bateaux sur la Garonne (Batcub). Tout a été fait pour que ce soit accessible pour les fauteuils roulants. A Paris, c’est plus compliqué : les métros ne sont pas accessibles et dans les bus, une rampe sur deux est en panne.

Tu te fais souvent arrêter dans la rue à Bordeaux ?

Oui franchement, et même à Paris. Après, c’est vrai qu’on me voit de loin, je ne peux pas passer incognito. Moi, cela me fait toujours plaisir de rencontrer des gens et ça me fait plaisir de voir qu’une personne en fauteuil intéresse aussi les jeunes. J’ai de la chance car même sur les réseaux, j’ai principalement des retours de gens bienveillants.

Tu évoques ton envie de faire de la télé dans ton livre, ce sera ton prochain défi ?

Je déteste la routine et du coup, pourquoi pas innover ? Il y a une représentation très minime des personnes en situation de handicap dans les séries, les films et à la télé en général. Moi, je me verrais bien faire des choses hors du commun. Et je profite de mon livre pour lancer un petit appel pour participer par exemple à une émission qui serait un mélange de Koh-Lanta, (qui ne sera jamais possible pour moi) et de Rendez-vous en terre inconnue.