Bordeaux : « On déguste, on passe un bon moment et tout le monde repart avec ses bouteilles », résume le caviste

VIN Grégoire Domingie, caviste, a lancé « On s’occupe du vin », une entreprise qui propose des dégustations de vins biologiques, en bio-dynamie et naturels sur Bordeaux métropole, avec un système de box à emporter

Elsa Provenzano
Les six cépages phares du Bordelais — 20 Minutes
  • « On s’occupe du vin » est une société qui propose des dégustations et des box à déguster sur Bordeaux Métropole depuis début 2020.
  • Des ateliers de dégustation sont organisés chaque mois par un caviste et, à cette occasion, les abonnés récupèrent une box avec des bouteilles.
  • Les vins proposés, sélectionnés soigneusement par le caviste fondateur de l’entreprise, sont tous biologiques, en biodynamie ou naturels.

Faire découvrir des vins bios, en biodynamie ou naturels qu’on ne trouve pas ailleurs, tel est l’objectif de Grégoire Domingie, un Bordelais qui a lancé son entreprise « On s'occupe du vin », début 2020. Ancien chef de cave dans une boutique du centre de Bordeaux, il s’est formé au contact des vignerons et sélectionne des crus, depuis 2013. « J’ai appris sur le tas, en rencontrant les vignerons dans les domaines, en vendangeant et en vinifiant un peu », explique-t-il. Il veut faire partager sa passion en proposant des « boxs expérience » sur la métropole bordelaise. « On déguste, on passe un bon moment et tout le monde repart avec ses bouteilles », résume-t-il.

Il réserve à ses abonnés les pépites qui ont attiré son attention au fil de sa carrière, toutes travaillées par de petits vignerons indépendants de toute la France, mais aussi de l’étranger (Espagne et Portugal notamment). Il propose des dégustations dans des restaurants de Bordeaux, chaque mois différents, avec lesquels il noue des partenariats. Il fait déguster quatre vins à ses clients, proposés avec des mets divers (fromages, chocolat, huîtres, etc.)

Une « belle diversité » de vins

C’est lui qui mène la danse, initiant ses clients aux vins naturels parfois sans soufre ni sulfites, « qui peuvent être surprenant au premier abord », estime-t-il, quand on a l’habitude de boire des vins conventionnels. Il livre ses coups de cœur lors des soirées qui réunissent jusqu’à 15 personnes. « Ils goûtent des choses sur lesquelles ils ont des a priori et ils peuvent alors changer d’avis », glisse-t-il. Après une dégustation qui dure entre 1h et 1h30, le moment peut se prolonger si affinités, « et c’est toujours le cas », s’amuse le caviste. A la fin de la soirée, les clients récupèrent leur box avec leurs deux bouteilles. « Cela fait donc six vins à découvrir (avec les quatre goûtés pendant la soirée), c’est une belle diversité », souligne Grégoire Domingie.

Son offre attire pour le moment des personnes âgées de 30 à 55 ans qui sont sensibilisées aux vins biologiques ou naturels. L’abonnement (une dégustation et deux belles bouteilles bios) est à 25 € pour une personne et 35 € pour un couple. « Des prix d’appel », commente le caviste, qui imagine déjà étendre son offre en dehors des frontières bordelaises.