First Aquitaine Industrie prend ses marques à Blanquefort

— 

Ford n'est plus. Depuis le 1er mai, les salariés de l'ex-Ford Aquitaine Industrie, désormais First Aquitaine Industrie, sont passés aux mains de la société HZ Holding. Un nouveau combat commence alors pour les 1 620 salariés qui n'ont encore aucune garantie sur le maintien de leurs emplois. « Les fondations ont été mises en place, commente Francis Wilsius, secrétaire du comité d'entreprise, mais il faut vérifier que les promesses soient tenues. » Et pour cela, il a passé la main, hier, à un nouveau secrétaire, également issu de la CFTC. « Le plus gros combat de cette nouvelle équipe est la vente des boîtes de vitesse en Chine et en Russie, souligne Francis Wilsius, car cela nécessite le maintien de 400 ou 500 postes, mais c'est le projet sur lequel on a le plus de doutes. » Pour l'heure, seuls le traitement des pièces dans les fours de FAI pour l'équipementier automobile Johann Hay (partenaire de HZ Holding dans cette reprise) et la fabrication de couronnes pour les éoliennes sont bien engagés. Ces activités concernent 310 postes. « On est bien loin des 1 620 », souligne Francis Wilsius. Et si FAI continue de travailler pour Ford jusqu'en 2011, l'avenir reste incertain, malgré la reprise. « En deux ans, il faut que les projets soient mis en place, le timing est serré », conclut l'ex-secrétaire du CE. W

O. D.