« Nous comptons refaire une offre dans cinq ans »

— 

Keolis reprend les commandes demain. Votre sentiment ?

Nous quittons le réseau bordelais à regret - Veolia l'exploitait depuis plus de 50 ans - mais nous sommes restés mobilisés jusqu'au bout. Quand je suis arrivé, il y a deux mois, le personnel était dans l'incertitude. Je me suis employé dès ma prise de fonction à redynamiser l'entreprise, pour lui faire retrouver sa sérénité et délivrer le meilleur service possible au public.

Comment s'organisera la passation entre Veolia et Keolis ?

Pour éviter les bugs lors du transfert d'outils informatiques, nous les laissons à disposition de Keolis quelque temps. Il fallait dépassionner les choses, pour que la qualité du service public ne soit pas altérée et qu'il n'y ait aucune conséquence sur la paye des employés.

Rendez-vous dans cinq ans ?

Nous ferons effectivement une offre lors de la prochaine délégation de service public. Il y a toujours des améliorations à apporter et nous avons déjà tracé des pistes. En terme de transport public, je crois plus au changement dans la continuité qu'à la rupture. Mais je suis mal placé pour commenter le projet de Keolis... W

Recueilli par M. G.