La langue d'oc n'a pas vraiment la cote

Stéphanie Lacaze

— 

L'Occitan perd du terrain. C'est ce qui ressort d'une étude rendue publique aujourd'hui par la région Aquitaine. Comme ailleurs en France, la principale langue régionale se parle de moins en moins. Seulement 9 % des Aquitains la connaissent suffisamment pour tenir une conversation simple. Lors de la précédente enquête en 1997, ils étaient encore 12 % de locuteurs. « Il y a un effritement net de la pratique de la langue car elle n'est pas transmise par ceux qui la parlent », précise la région, commanditaire de cette étude.

Les Aquitains qui s'expriment encore en Occitan appartiennent en effet à une génération vieillissante et rurale. Ils appellent leur langue, le patois et ne connaissent pas l'existence d'une véritable culture occitane. Plus inquiétant : la majorité des habitants de la région considèrent que la culture occitane ne fait pas partie de leur identité. Pour tenter de renverser la tendance, le conseil régional va lancer une série de mesures, à commencer par la distribution de documents pour expliquer simplement ce qu'est l'Occitan. « Nous allons signer une convention avec le rectorat pour développer l'enseignement de l'occitan », précise la région. Il est également prévu de développer l'usage de la langue dans les lieux publics. La future autoroute A 65 sera elle aussi équipée de panneaux bilingues. W