Gironde : Des félins, singes et oiseaux d’un zoo privé saisis par les autorités en Gironde

ANIMAUX Un signalement avait été fait en octobre 2021 après la mort d’un tigre

E.P.
Un jaguar présent dans le zoo privé qui a été fermé par la gendarmerie de la Gironde.
Un jaguar présent dans le zoo privé qui a été fermé par la gendarmerie de la Gironde. — Gendarmerie de la Gironde

Ils vivaient en captivité dans des conditions irrégulières. 56 animaux parmi lesquels des félins, singes et oiseaux, ont été récupérés dans un refuge situé à Espiet près de Libourne en Gironde. Les 18 et 19 janvier, les gendarmes sont intervenus au sein de ce parc animalier privé dans le cadre d’une enquête judiciaire ouverte par le parquet de Libourne indiquent-ils sur leur page Facebook. Après un signalement au mois d’octobre 2021, une enquête avait été lancée « pour des faits d’exploitation irrégulière d’un établissement détenant des  animaux non domestiques. »  Selon le Résistant, c’est la mort d’un tigre qui avait donné lieu à ce signalement.

Un manque de moyens financiers ?

L’opération sur le site a été menée conjointement avec l’Office français de la biodiversité (OFB) et les services vétérinaires. Les 56 animaux ont été saisis par la justice avant d’être confiés à des structures adaptées en Gironde mais aussi dans l’Eure-et-Loir. Selon l’hebdomadaire, les animaux n’étaient pas victimes de maltraitance volontaire mais « ils n’étaient pas nourris ni logés de façon appropriée, vraisemblablement par manque de moyens financiers. »