Gironde : Vitesse réduite sur les routes en raison d’un nouvel épisode de pollution aux particules

ENVIRONNEMENT Une procédure d’alerte pollution aux particules fines a été déclenchée ce mardi en Gironde, entraînant un arrêté préfectoral de réduction de 20 km/h de la vitesse sur les principales routes du département

M.B.
— 
La zone commerciale du Pian-Médoc (Gironde), route de Pauillac.
La zone commerciale du Pian-Médoc (Gironde), route de Pauillac. — M.Bosredon/20Minutes

Après le déclenchement de la procédure d’alerte pollution aux  particules fines en  Gironde, la préfecture a annoncé ce mardi avoir pris un arrêté pour réduire de 20 km/h la vitesse maximale sur certaines voies du département.

Les vitesses sont donc limitées à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130 km/h, à 90 km/h sur les voies normalement limitées à 110 km/h et à 70 km/h sur celles limitées à 90 km/h ou 80 km/h, indique un communiqué. Cette limitation est effective immédiatement et jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Températures froides favorisant le rejet de particules

Lundi, la préfecture avait déclenché une procédure d’information et de recommandations en raison d’une augmentation des niveaux de particules fines en suspension (PM10), un épisode attendu pour durer plusieurs jours. « Les niveaux de PM10 ont augmenté significativement dans la nuit du 24 janvier, du fait des températures froides favorisant le rejet de particules lié au chauffage des logements, notamment du chauffage au bois, principale source de particules, indique ce mardi l’organisme de contrôle de la qualité de l’air Atmo. Les autres sources de particules participent également à ces niveaux de PM10 (trafic routier, industries…). »

Un arrêté similaire avait déjà été pris du 15 au 18 janvier dernier.