Le chantier naval Couach file droit vers un plan social

— 

Une reprise partielle des effectifs. Placé en redressement judiciaire, le chantier naval Couach, qui emploie 300 salariés à Gujan-Mestras, en sait un peu plus sur ce qui l'attend. Hier matin, en comité d'entreprise, la direction a fait état de « trois ou quatre repreneurs », sans donner plus de précisions sur leur identité. Ces investisseurs potentiels reprendraient de « 50 à 80 % des effectifs », rapporte Cédric Naulleau, délégué du personnel. Le chantier naval gujanais s'oriente donc vers un plan social.

La semaine dernière, des informations avaient filtré autour de quatre repreneurs : le groupe Arcoa, qui possède plusieurs chantiers navals en Bretagne et en Normandie, le menuisier Vial, qui a déjà acheté un bateau, et deux autres clients de Couach, un Grec et un Ukrainien. La décision du tribunal de commerce est attendue lundi prochain. Les salariés du site, au chômage technique depuis plus d'un mois, espèrent reprendre leur activité « début ou fin juin », indique Cédric Naulleau. W

M. G.