Les salariés de Sony mettent en scène leurs funérailles

— 

Ils ont dit adieu à leurs emplois. Les salariés du site Sony de Pontonx-sur-l'Adour, dans les Landes, qui a fermé ses portes vendredi, ont voulu marquer le coup. Pour ne pas laisser mourir en silence leurs 311 emplois, ils ont planté des dizaines de croix blanches aux abords de l'usine. Un cimetière destiné aux « travailleurs victimes de ceux qui veulent s'en mettre toujours plus dans les poches », résume un ex-salarié désabusé. Une centaine de collègues ont ensuite défilé en procession dans les rues de Pontonx, pour « dire au revoir à la commune ». Quelques commerçants ont baissé leurs rideaux en signe de solidarité. L'usine, spécialisée dans la production de bandes vidéo, avait ouvert en 1984. Deux projets de reconversion dans le photovoltaïque sont à l'étude. W