Quatre repreneurs prêts à se jeter à l'eau

— 

Placée en redressement judiciaire, l'entreprise Couach pourrait poursuivre son activité si elle était rachetée par de nouveaux investisseurs. Hier soir, au moment de la clôture du dépôt des dossiers, quatre candidats à la reprise s'étaient fait connaître. Le groupe Arcoa, qui possède plusieurs chantiers navals en Bretagne et en Normandie, le menuisier Vial, qui a déjà acheté un bateau et deux autres clients de Couach, un Grec et un Ukrainien.

Pour les salariés du site, au chômage technique depuis plus d'un mois, le nom du repreneur importe peu. « Ce que nous souhaitons c'est perdurer et continuer à construire des bateaux », affirme Cédric Naulleau, délégué du personnel. Le tribunal de commerce devrait choisir le repreneur de Couach le 29 avril prochain. ■