Les obstinés entrent dans la ronde

— 

Deux par deux pour discuter, ou tout seul avec un bouquin dans les mains. Peu importe la manière, c'est l'obstination qui compte. Le collectif « Sauvons l'éducation 33 », toujours en quête de nouvelles façons de manifester son opposition aux réformes en cours, a lancé hier sa Ronde des obstinés. Tous les jours, de 10 h à 20 h, des volontaires vont se relayer pour tourner en rond sur la place Pey-Berland, devant l'entrée de la mairie de Bordeaux.

Hier, les obstinés du jour étaient surtout des étudiants. Mais la ronde s'adresse à tout le monde. « C'est une ronde de défense des services publics en général, explique Johnny Goguet, doctorant en électronique à Bordeaux-I. Pour participer, on peut s'inscrire à l'avance sur Internet ou se joindre à nous à l'improviste. » Le collectif met même des livres à disposition pour occuper les marcheurs. « Cette manifestation donne l'occasion de débattre avec les passants. Mais on en profite aussi pour continuer à diffuser le savoir », sourit Johnny. ■