Fin de série pour les cambrioleurs

— 

Ils ont au moins une centaine de vols à leur actif. Deux Béglais d'une trentaine d'années ont été interpellés mardi, juste après un larcin. Depuis septembre, ils avaient l'habitude de choisir un quartier girondin et d'y enchaîner les cambriolages, les mardis et jeudis matin. « Les gens travaillent, les quartiers sont vides et les plaintes n'arrivent que le soir », explique Lionel Martineau, adjoint-chef de la brigade de recherche à Bordeaux. Connus des gendarmes - ils sortaient à peine de prison -, ils étaient sous surveillance depuis trois semaines. ■O. D.