Riad en Algérie, sans sa fiancée

— 

Le couple maudit ne se mariera pas à Rauzan. Le maire (UMP) n'a toujours pas donné de date pour unir Riad, Algérien en situation irrégulière, en France depuis cinq ans, à Céline, sa fiancée. Il ne parle pas de « refus » : il préfère dire que c'est « différé ». « On vote des lois et on ne les applique pas. Il aurait dû être reconduit à la frontière en janvier », s'insurge Gérard César, persuadé qu'il s'agit d'un « mariage de complaisance ». Par ailleurs, la situation se complique, car le fiancé a été expulsé hier vers l'Algérie. « Il devait passer devant le juge des libertés [hier] et il avait des chances d'obtenir une assignation à résidence », proteste l'Association de soutien aux travailleurs immigrés (Asti). ■O. D.