Poitiers : Avec ce nouveau manège, « les visiteurs hurlent toutes les 3 minutes dans nos jardins », déplorent des voisins du Futuroscope

WAAAAAAAAAAAAAAA ! Les nouvelles montagnes russes du Futuroscope remplissent si bien leur fonction qu’elles arrachent des cris aigus aux occupants des wagonnets, perturbant la tranquillité des riverains

Elsa Provenzano
— 
Les montagnes russes arrachent aux visiteurs des cris entendus jusque dans les jardins des riverains.
Les montagnes russes arrachent aux visiteurs des cris entendus jusque dans les jardins des riverains. — Futuroscope
  • Une nouvelle attraction en extérieur a été lancée en 2020 au Futuroscope et les riverains se sont rapidement plaints des cris arrachés aux visiteurs par ces montagnes russes.
  • La fermeture forcée pendant la crise sanitaire a été l’occasion de construire un mur antibruit mais il n’est pas suffisamment efficace selon les riverains.
  • Un dialogue est en cours avec la direction pour tenter de trouver une solution pour réduire les nuisances sonores.

Le parc du Futuroscope promettait des « sensations fortes » avec sa nouvelle attraction « Objectif Mars » et le problème, c’est qu’elle tient bien toutes ses promesses… Les montagnes russes, première attraction en extérieur du parc, arrachent aux visiteurs des cris stridents, entendus jusque dans les jardins des riverains qui n’en peuvent plus. Pendant les sept mois de fermeture forcée du Futuroscope en 2020 pour cause de crise sanitaire, il a engagé la construction d’un mur antibruit pour un montant de 800.000 euros. Mais depuis sa réouverture le 9 juin dernier, les cris sont repartis de plus belle, sans différence notable pour la grande majorité des riverains.

« C’est invivable »

Selon les études menées en amont, le manège était pourtant conforme à la législation en vigueur, mais les riverains l’entendent d’une autre oreille. « Ce n’est pas en termes de décibels mais toutes les trois minutes ça hurle dans nos jardins et c’est de 9 heures à 22h30 de mars à septembre, cela ne s’arrête jamais, c’est invivable », témoigne Elsa, une riveraine qui vit à un kilomètre environ du parc et dont la maison n’est pas derrière le mur antibruit.

Un mur anti-bruit a été installé mais ne satisfait pas les riverains.
Un mur anti-bruit a été installé mais ne satisfait pas les riverains. - B.Colin / 20 Minutes

« Les équipes du Futuroscope sont en contact permanent avec les riverains concernés et poursuivent les échanges dans le but de toujours améliorer la prise en compte des nuisances », explique le service communication du parc à 20 Minutes, sans accepter de commenter davantage. « On attend du parc mais aussi de ses actionnaires : la compagnie des Alpes, la Caisse des Dépôts et le Département, car je suppose qu’à lui seul le parc ne peut rien faire, précise Elsa. On attend aussi de nos élus »,

Les riverains espèrent bien que le dialogue aboutira à une solution pour couvrir l’attraction ou en tout cas contenir le bruit d’une façon ou d’une autre. « On est tous riverains depuis plus de vingt-cinq ans et on n’a jamais eu de problème avec le parc jusque-là », tient à souligner Elsa. Une cinquantaine de foyers environ serait concernée par les nuisances et compte bien élever la voix pour se faire entendre.