Coronavirus en Gironde : Il faudra « éviter les pots de fin d’année dans les entreprises », recommande le président de la CCI

EPIDEMIE Face à la reprise épidémique, le président de la CCI va faire passer le message d’éviter les rassemblements trop importants dans les entreprises pour la période des fêtes de fin d’année

M.B.
— 
Illustration d'un pot en entreprise.
Illustration d'un pot en entreprise. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

L’intensification de la circulation virale observée depuis la mi-octobre se poursuit. Le taux d’incidence atteint désormais 183,8 cas pour 100.000 habitants en Nouvelle-Aquitaine, et 198,7 dans le département de la Gironde. Une situation qui inquiète au niveau de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de la Gironde.

Fraîchement réélu à la présidence de l’organisme, Patrick Seguin a annoncé ce mardi matin lors d’un point presse qu’il allait passer « la consigne d’éviter les pots de fin d’année et les rassemblements importants » dans les entreprises. « Il faut qu’on soit vigilants et respectueux des gestes barrière car les taux continuent de monter, la préfète de la Gironde et l’ARS de Nouvelle-Aquitaine nous alertent sur la situation », a-t-il prévenu.

Les gestes barrière seraient moins respectés sur les petits chantiers

Patrick Seguin annonce aussi que « des messages » vont être passés au niveau du secteur du bâtiment : « Le constat a été fait que sur les petits chantiers, les gestes barrière sont de moins en moins respectés, avec notamment des rassemblements lors de casse-croûte chantier. »

Le président de la CCI prévient que « s’il devait y avoir un retour des restrictions d’activité, ou d’obligation de télétravail, ce serait très compliqué à vivre », notamment à un moment où « l’économie repart de façon très forte », et que « les carnets de commandes sont remplis pour 2022. »