La gratuité des moins de 26 ans peut payer pour Montcaret

— 

La culture veut aussi parler aux jeunes. Demain, le ministère de la Culture lance la gratuité des monuments historiques et musées nationaux pour les moins de 26 ans. Une mesure qui réjouit la direction régionale des affaires culturelles d'Aquitaine, qui parle de « démocratisation de la culture ». Dans la région, si la plupart des sites concernés (la tour Pey-Berland, le château de Cadillac, l'abbaye de la Sauve-Majeure ou encore les grottes des Eyzies) jouissent d'un beau succès, certains sont laissés de côté.

C'est le cas du site archéologique de Montcaret, situé en Dordogne, près de Sainte-Foy-La Grande, qui compte 5 000 visites par an. « La fréquentation est faible car on est à l'écart des sites touristiques. Et en Dordogne, on vient plutôt pour la préhistoire », regrette Philippe Rochas, l'administrateur. Montcaret est une villa gréco-romaine construite aux Ier et IIe siècles, remaniée au IVe siècle et révélée par des fouilles entre 1922 et 1939. Aujourd'hui, on peut y voir une salle à manger, une salle de réception et des bains privés avec des mosaïques de décors aquatiques.

L'administrateur compte sur la gratuité pour que les gens aient une meilleure connaissance du lieu et de l'archéologie en général. Cependant, il envisage aussi d'acquérir des locaux pour y exposer les objets retrouvés, et souhaiterait la création d'un circuit archéologique. ■ Orianne Dupont