Les facs toujours en ébullition

— 

A leur neuvième semaine de mobilisation, les universités maintiennent la pression. A l'appel du collectif Sauvons l'Education 33, une nouvelle manifestation était organisée, hier après-midi, à Bordeaux. Entre 1 000 et 2 000 personnes, munies de nombreuses pancartes, ont défilé pour demander, une nouvelle fois, le retrait de la loi Pécresse (LRU) et de l'ensemble des réformes touchant à l'éducation.

A l'approche des examens, inciter les étudiants à rester mobilisés n'est pas simple. A Bordeaux-IV (droit, sciences économiques), des tensions ont éclaté lors de la dernière assemblée générale, opposant pro et anti-blocage : « Le déblocage a été voté à 52 %, mais plus de 70 % des étudiants se sont déclarés contre la loi LRU », souligne le collectif Sauvons l'Education 33.

Pour l'heure, le blocage est maintenu à Bordeaux-III (lettres et sciences humaines) et à Bordeaux-II (médecine). Par ailleurs, trois écoles de Cenon étaient toujours occupées hier. ■ M. G.