Bordeaux : Des prestataires du cru proposent un mini salon du mariage

UNION LOCALE Une petite dizaine d’entreprises locales (fleuriste, décorateur, traiteur, coiffeur etc.) veut se lancer à l’assaut du coeur des futurs mariés et organise le 18 novembre un événement gratuit pour se faire connaître

Elsa Provenzano
Une rencontre est organisée le 18 novembre au café Le buro des possibles, à Saint-Michel.
Une rencontre est organisée le 18 novembre au café Le buro des possibles, à Saint-Michel. — Matthias Toth
  • Loin des traditionnels salons du mariage, de petites entreprises bordelaises proposent un petit événement plus intimiste pour séduire les futurs mariés.
  • Elles parient sur leur ancrage local et leurs produits artisanaux ou écologiques pour faire mouche.
  • Après un boom de leurs activités pendant la crise sanitaire, elles s’attendent aussi à une vague de mariages en 2022 après beaucoup de reports forcés.

Et si les bouquets de saison, les amuse-bouche concoctés à base d’ingrédients locaux ou encore des faire-part artisanaux se taillaient une part un peu plus grande dans les mariages ? C’est l’idée d’une petite dizaine de prestataires bordelais qui propose une soirée gratuite d’information le jeudi 18 novembre de 18h30 à 21h30 au Buro des Possibles, dans le quartier Saint-Michel à Bordeaux. Les futurs mariés, munis d’un pass sanitaire, sont priés de s'inscrire en ligne en amont de l’événement. Ces petites entreprises ont souvent observé une hausse de leurs activités pendant les confinements, et de nombreux mariages vont se tenir en 2022 après des annulations forcées pendant la crise. Le moment leur paraît idéal pour se lancer à l’assaut de ce marché.

Un cadre plus intimiste, avec des acteurs locaux

A rebours des salons de mariages classiques où il faut jouer du coude parmi la foule et où les rendez-vous s’enchaînent, ce groupe de prestataires veut ralentir le rythme et proposer quelque chose « d’intimiste », précise Amandine Baconnier, cogérante de la boutique Kraft fleurs et jouets, installée à Nansouty, et qui est à l’origine de l’événement. « On travaille des fleurs de saison, et locales quand c’est possible », précise-t-elle. Pendant la crise sanitaire, les approvisionnements en fleurs depuis la Hollande ont été compliqués voire impossible et cela a favorisé la rencontre avec des producteurs girondins, comme Gabrielle Brault, de Fleurs d'Aquitaine. Au total, le fleuriste travaille avec quatre productrices de la région et s’approvisionne aussi beaucoup auprès des cultivateurs du sud de la France. Kraft propose aussi la location de jeux en bois pour divertir les convives.

Côté gastronomie, By my cookie, qui fabrique ses cookies avec autant de produits locaux que possible, a choisi de se lancer sur le créneau de l’événementiel, après avoir simplement répondu, dans un premier temps, aux sollicitations de clients. « Un buffet de mini cookies ça fait son effet que ce soit pour le cocktail d’arrivée, le brunch du lendemain ou même le petit creux du milieu de la nuit, assure Alexandra Maillet, l’une des fondatrices de l’enseigne bordelaise. On peut aussi imaginer en proposer pour remplacer les bonbons du coin enfants ». Pour les mariés qui voudraient s’émanciper des traditionnels petits choux, ce peut-être une piste alléchante.

Parmi les intervenants mobilisés pour cette soirée, on trouve aussi Le goût du papier qui propose des faire-part sur-mesure et artisanaux et le traiteur adepte de l’alimentation durable La Bulle. L’idée est d’offrir la possibilité d’une rencontre avec chacun des prestataires, sans aucune obligation de « package », pour coller au mieux aux attentes des mariés qui repoussent parfois leur union depuis 2020.