Bordeaux : La métropole va acquérir deux bus à hydrogène pour un test grandeur nature sur son réseau

INNOVATION Bordeaux Métropole veut d’abord expérimenter le bus à hydrogène avant de se décider à adopter cette technologie pour une partie de sa flotte

Mickaël Bosredon
— 
Bus à hydrogène
Bus à hydrogène — Shutterstock/SIPA
  • Deux bus à hydrogène seront bientôt testés sur différentes lignes du réseau de transport de Bordeaux Métropole.
  • La collectivité est plus avancée sur l’électrique, puisque une trentaine de véhicules fonctionnant avec des batteries équiperont la future ligne express entre Bordeaux et Saint-Aubin-de-Médoc.
  • Après de premiers travaux préparatoires, la réalisation des couloirs de bus pour cette ligne commencera à la mi-octobre.

Bientôt des bus à hydrogène sur le réseau TBM. Le vice-président aux mobilités et maire de Bègles Clément Rossignol-Puech (EELV) annonce en effet que Bordeaux Métropole va bientôt acquérir deux bus à hydrogène pour une « expérimentation » sur le réseau de transport bordelais.

« Le temps de lancer le marché, nous testerons dans quelque temps ces véhicules sur différentes lignes du réseau » poursuit l’élu. « La technologie n’est pas encore assez mûre, c’est pourquoi nous voulons faire une expérimentation d’abord, on regardera le bilan carbone, le taux de panne, ce genre de choses… » Parallèlement, la métropole est en réflexion pour la réalisation d’un site de production d’hydrogène sur le territoire. « Nous avons plusieurs pistes pour produire de l’hydrogène vert, à base de sources renouvelables sinon le bilan carbone est mauvais, indique Clément Rossignol-Puech. Nous sommes notamment en discussion avec Astria [l’usine de traitement des déchets ménagers de la métropole, basée à Bègles] pour de la récupération de chaleur fatale. »

« Il faudra créer un dépôt » pour les recharges des bus électriques

Si l’hydrogène n’en est qu’à la phase expérimentale, Bordeaux Métropole va bientôt rentrer dans le concret concernant l’électrique. La collectivité va en effet acquérir une trentaine de bus électriques pour la future ligne express Bordeaux-Saint-Aubin-de-Médoc. « Le problème qu’il se pose avec l’électrique est que nous n’avons pas de dépôt pour les recharges, il va donc falloir en réaliser un » prévient toutefois le vice-président aux mobilités. Surtout si les autres lignes de bus express prévues dans le schéma des mobilités, sont équipées elles aussi de véhicules électriques, ce qui n’est pas encore décidé.

Après la phase de dévoiement des réseaux, les travaux de réalisation des couloirs de bus de la ligne vers Saint-Aubin-de-Médoc « vont démarrer à la mi-octobre » annonce par ailleurs Clément Rossignol-Puech. « Cette ligne sera équipée de stations à haut niveau de service avec du wifi, des écrans, et même des boîtes à livres, ce seront des mini-lieux de vie, et il y aura du wifi dans les bus également. »

La mise en service de cette ligne de 21 km, qui partira de la gare Saint-Jean, est prévue pour 2024.