Bordeaux : Un appel à manifester après la fermeture (temporaire) des pistes cyclables du pont Saint-Jean

CIRCULATION Depuis lundi et jusqu’au 5 octobre, les cyclistes doivent faire un détour par le pont de pierre

C.C.
— 
Les pistes cyclables du pont Saint-Jean à Bordeaux ont été fermées pour 15 jours.
Les pistes cyclables du pont Saint-Jean à Bordeaux ont été fermées pour 15 jours. — Vélo-Cité

Cela ne va durer que deux semaines ! Mais l’association Vélo-Cité ne compte pas pour autant laisser passer la chose. Elle a lancé un appel à manifester ce vendredi de 17 à 19 heures après la fermeture des pistes cyclables du pont Saint-Jean en raison de travaux dans le secteur. L’ouvrage est interdit aux piétons et aux cyclistes depuis ce lundi et jusqu’au vendredi 5 octobre.

L’association dénonce surtout « la suppression brutale de ces voies sur un des ponts principaux de la métropole pour conserver 2x2 voies de circulations pour les motorisés : voilà le genre de décision que nous pensions reléguée au monde d’avant. »

Vélo-Cité peut compter sur le soutien de Clément Rossignol-Puech, maire EELV de Bègles. Celui qui est aussi le vice-président de Bordeaux Métropole en charge de la mobilité rappelle tout d’abord qu’il s’agit d’un sujet propre à la mairie de Bordeaux [elle aussi à majorité EELV]. « Je ne suis pas content car ce n’est plus possible de couper la circulation aux vélos sans préavis. Il faut arrêter de sacrifier le vélo à chaque fois, j’espère vraiment que c’est la dernière fois », tonne l’élu.

Un détour de 12 km pour certains cyclistes ?

Pour Vélo-Cité, « la proposition d’un détour par le pont de pierre n’est pas sérieuse, le pont Saint-Jean étant déjà une très longue déviation du pont François-Mitterrand (après la fermeture des pistes en 2018). Cela revient à proposer une déviation de 12 km pour ceux qui traversaient autrefois le pont François-Mitterrand : absurde ! »

L’association demande la mise en place d’une piste cyclable sécurisée provisoire et dans les deux sens de circulation mais surtout que « dans le futur, les usagers du vélo soient pris sérieusement en considération par tous les élus, services et entreprises de travaux. »