Bordeaux : L’institut Bernard Magrez « réveille » l’exposition du graffeur JonOne

CULTURE Montée en mars 2020 juste avant le premier confinement, l’exposition du graffeur américain à l’institut Bernard Magrez est enfin présentée au public à partir de samedi

Mickaël Bosredon
— 
Le graffeur américain JoOne devant l'institut Bernard Magrez à Bordeaux
Le graffeur américain JoOne devant l'institut Bernard Magrez à Bordeaux — Institut Bernard Magrez
  • L’établissement culturel qui rouvre ses portes samedi, était resté fermé depuis le premier confinement le 15 mars 2020.
  • L’exposition du graffeur star JonOne qui venait tout juste d’être installée, est ainsi restée accrochée pendant dix-huit mois, sans être présentée au public.
  • Cette exposition présente une rétrospective de l’œuvre de l’artiste qui a aussi créé à même les murs dans l’institut.

Il va y avoir une atmosphère particulière, samedi à la réouverture de l'Institut culturel Bernard Magrez à Bordeaux. L’exposition qui y est présentée, Free Spirit du graffeur et peintre américain JonOne, dort en effet dans les murs du prestigieux hôtel particulier depuis… dix-huit mois. « Il y a un petit côté Belle au Bois Dormant que l’on réveille aujourd’hui », confirme le directeur de l’établissement Aurélien Desailloud.

Le centre culturel abrité dans le château Labottière rue de Tivoli, avait fermé ses portes lors du premier confinement, le 15 mars 2020. Le montage de l’exposition de JonOne venait alors tout juste d’être achevé. « L'expo est restée en attente durant tout ce temps, explique Aurélien Desailloud, car nous avons fait le choix de ne pas rouvrir tant que l’épidémie n’était pas derrière nous. » Si rien ne dit que la pandémie est terminée, les conditions semblent cependant plus favorables pour enfin accueillir du public. Le directeur du site précise qu’il a fallu « venir régulièrement aérer » cette expo et maintenir « une certaine température et hygrométrie. »

Première exposition in situ de l’américain en France

L’exposition Free Spirit présente une rétrospective des œuvres emblématiques de l’artiste, des années 90 à aujourd’hui. Toiles, dessins, vidéos et sculptures retracent le parcours foisonnant et éclectique de JonOne. Accueilli en résidence à l’Institut, il a investi les lieux et créé pour l’occasion à même les murs, des œuvres et installations inédites, véritable dialogue entre son art et les espaces d’expositions. Il s’agit de la première exposition in situ de l’Américain en France.

L'exposition Jon One à l'Institut Bernard Magrez
L'exposition Jon One à l'Institut Bernard Magrez - Institut Bernard Magrez

Le château Labottière a profité de cette longue parenthèse pour faire quelques travaux, et revoir son organisation. « Nous sommes désormais ouverts le samedi et le dimanche de 13 heures à 18 heures et nous organisons davantage de visites guidées qu’auparavant, dont une le samedi avec les ateliers d’artistes pour enfants, en lien avec les expositions de l’Institut » explique Aurélien Desailloud.

L’exposition Free Spirit dure jusqu’au 27 février 2022. « Ensuite nous présenterons une rétrospective de la collection de  Bernard Magrez, avec des œuvres d’artistes contemporains majeurs come JR, Jean-Michel Othoniel, Valérie Belin… »