Bordeaux : L’encadrement des loyers sera mis en place en 2022

LOGEMENT La candidature de la capitale girondine vient d’être validée ce vendredi par le ministère du logement

E.P.
— 
Une femme consulte les annonces immobilières devant une agence à Bordeaux.
Une femme consulte les annonces immobilières devant une agence à Bordeaux. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

A l’automne 2020, la Métropole de Bordeaux avait déposé un dossier de candidature pour expérimenter l'encadrement des loyers (prévu par la loi Elan du 23 novembre 2018) qui vient d’être validé par le ministère du logement. Huit autres communes de l’agglomération étaient intéressées par le dispositif : Bègles, Bordeaux, Blanquefort, Eysines, Floirac, Le Haillan, Mérignac et Saint Médard-en-Jalles, mais seule Bordeaux remplissait de façon « quasi certaine » l’ensemble des critères.

L’encadrement du prix des loyers doit permettre de corriger les prix en cas de dépassement de plus de 20 %, en établissant des loyers médians de référence. « Le marché immobilier s’est détérioré avec notamment une décorrélation toujours plus grande entre des prix en augmentation constante et les ressources des ménages qui ne progressent pas. Pour le même loyer, les habitants ont perdu en quatre ans en moyenne 18 m², limitant les possibilités de télétravail et refoulant les familles en périphérie de la ville », notent la Métropole et la Ville de Bordeaux dans un communiqué commun.

Un arrêté au cours du second semestre 2022

L’Agence d’urbanisme Bordeaux Aquitaine (A’Urba) qui pilote l’observatoire des loyers va mener de nouvelles études afin de déterminer des zones en fonction des loyers. « Ces éléments seront transmis à Mme la Préfète qui devrait prendre au cours du second semestre 2022 un arrêté précisant le montant d’un loyer médian pour chaque zone », précise le communiqué.

L’encadrement entrera en vigueur dans le courant de l’année 2022.