Bordeaux : Trois douches pour les personnes sans-abri installées sur la place des Quinconces

SOCIAL L’association Bubble box a mis au point un dispositif de douches mobiles et l’installe à Bordeaux avec l’appui de la Croix Rouge et de la ville de Bordeaux

Elsa Provenzano
— 
Une douche. (Illustration)
Une douche. (Illustration) — Jenny Kane/AP/SIPA
  • Un dispositif expérimental de douches mobiles imaginé par l’association Bubble Box a été installé place des Quinconces à Bordeaux, en lien avec la Croix Rouge et la mairie.
  • L’accueil du public en errance se fera quatre matinées par semaine aux Quinconces dans un premier temps et dans d’autres lieux, encore à déterminer, par la suite.
  • Le camion douches de la Croix Rouge, dont la réalisation a été retardée par la crise sanitaire, sera fin prêt cet automne et viendra compléter l’offre de douches publiques pour les publics fragiles.

« Une information comme celle-là va se diffuser très vite dans la rue », estime Aimeric Enard, président de la Croix Rouge française de Bordeaux. « C’est précieux, on attendait cet outil depuis des années », confirme Benoît, bénévole au sein de la Croix Rouge et habitué aux maraudes. Bordeaux est la première ville en France à tester un dispositif expérimental de douches mobiles, développé par l’association Bubble Box. Dans un container arrivé en fin de vie et racheté au port de Lyon, l’association a installé trois cabines de douches destinées à un public sans abri ou mal logé. Il a été inauguré ce lundi et va rester plusieurs mois sur la place des Quinconces, avant d’être déployé sur d’autres sites encore à déterminer, sur une durée totale d’un an.

Trois cabines de douches ont été installées dans un container place des Quinconces à Bordeaux.
Trois cabines de douches ont été installées dans un container place des Quinconces à Bordeaux. - E.Provenzano / 20 Minutes

A quelques dizaines de mètres de la grande roue installée sur la place des Quinconces, un petit container blanc a été installé et accueille trois douches flambant neuves. « Déployer un module comme Bubble Box aux Quinconces, place iconique de la ville, c’est une décision courageuse qui refuse l’invisibilisation du manque de l’accès à l’hygiène qui est une problématique pour la santé individuelle et publique », tient à souligner Pierre Noro, cofondateur et président du BubbleBoxProject. L’idée est née il y a quatre ans dans l’esprit de quelques étudiants dont il faisait partie et son développement a été accéléré il y a six mois grâce à l’incubateur d’innovation sociale 21 de la Croix Rouge française.

Gommer un sentiment de honte

Les douches seront accessibles quatre matinées par semaine de 9h30 à 11h30, l’accueil étant assuré par la Croix Rouge. « Ils nous expliquent qu’ils ont honte d’aller à un entretien d’embauche, ou au CCAS ou à la Sécurité Sociales parce qu’ils ne se sentent pas propres, parce qu’ils ne sont pas propres. En leur permettant de prendre une douche, nous gommons ce sentiment de honte et renforçons leur confiance en eux et donc leur dignité », estime Aimeric Enard. C’est aussi l’occasion de nouer un premier contact avec un public en errance pour les orienter vers des structures sociales. L’entretien du local est réalisé par une personne en insertion, mise à disposition par la ville et l’association ARE 33. Covid oblige, un nettoyage sera effectué après chaque cycle de douches. L’eau des douches est recyclée à 90 % pour être réemployée et limiter la consommation d’eau.

Une vingtaine de douches existent déjà dans Bordeaux mais elles ne sont pas publiques, elles dépendent de structures associatives, parfois spécialisées. « Les publics en fonction de leur situation, ne sont pas toujours à l’aise pour aller dans telle ou telle halte de jour, ce module offre un aspect plus extérieur et anonyme », fait valoir Harmonie Lecerf, adjointe au maire chargée de l’accès aux droits et des solidarités. Le maire de Bordeaux a inauguré le dispositif, rappelant qu’une remise en état des fontaines publiques avait eu lieu au début de son mandat et qu’un travail pour favoriser l’accès à l’eau potable dans les campements et les bidonvilles était en cours avec l’appui de l’ONG Solidarités internationales.

L’autre projet, porté par la Croix Rouge, de douches mobiles installées dans un camion et baptisé Soli’douches a pris du retard mais devrait venir compléter le dispositif Bubble Box dès cet automne. L’association Bubble Box entend bien apprendre de l’utilisation du module pour l’améliorer car elle compte en fabriquer d’autres. Et elle lance d’ailleurs un appel pour récupérer des containers arrivés au terme de leur vie maritime.