Gironde : Isolé pendant les inondations, il frappe son maire et écope d'une amende avec sursis

JUSTICE Un sexagénaire a été condamné à 1.000 euros d’amende avec sursis mercredi par le tribunal correctionnel de Bordeaux

20 Minutes avec AFP

— 

La Réole doit faire face à une crue importante.
La Réole doit faire face à une crue importante. — E.Provenzano / 20 Minutes

En février dernier, un sexagénaire s’est retrouvé bloqué chez lui à cause des inondations. Excédé, il s'en était pris au maire de sa commune de Bassanne, lui décochant « un coup de poing au visage ». Le tribunal correctionnel de Bordeaux vient de le condamner à 1.000 euros d' amende avec sursis mercredi.

L’homme a été reconnu coupable de « menace de mort », « outrage » et « violence sur une personne dépositaire de l’autorité publique ». Il a également été condamné à une peine d’un an d’inéligibilité.

Quatre jours sans électricité

Le 8 février, alors que des inondations touchaient depuis plusieurs jours Bassanne, commune d’un peu plus d’une centaine d’habitants située à 60 km au sud-est de Bordeaux, le sexagénaire avait contacté le maire, Richard Gauthier, 51 ans, pour lui demander de l’aide. Le maire s’était rendu chez son administré. Là, il « a été pris à partie et insulté » par l’habitant qui l’a frappé alors que l’élu se trouvait devant la fenêtre de l’intéressé, selon la gendarmerie.

Le retraité, handicapé à 80 %, était resté coincé quatre jours sans électricité dans son logement. « Il était très dur pour lui de supporter cette situation et de rester poli avec M. Gauthier étant donné l’énorme vulnérabilité médicale dans laquelle il se trouve », a plaidé son avocat maître Dufranc.

Richard Gauthier, blessé à l’œil, avait souffert d’une incapacité totale de travail (ITT) de deux jours.