Bordeaux : Une start-up lance Pozzz, une pochette connectée pour réguler le temps d’utilisation de son smartphone

INNOVATION Spécialisée dans le textile connecté, la start-up bordelaise Genius Objects vient de sortir Pozzz, une pochette pour smartphone qui comptabilise les temps de déconnexion

Mickaël Bosredon

— 

Genius Objects, start-up spécialiste du textile connecté, a sorti Pozzz, une pochette qui comptabilise le temps de déconnexion du smartphone.
Genius Objects, start-up spécialiste du textile connecté, a sorti Pozzz, une pochette qui comptabilise le temps de déconnexion du smartphone. — Genius Objects
  • Genius Objects a profité de la crise du Covid-19 pour développer un nouveau produit, une pochette pour smartphone, qui comptabilise les temps de déconnexion.
  • Reliée à une application, cette pochette doit permettre de créer, de manière ludique, des challenges au sein de la famille dans le but de ramener de la sérénité dans l’utilisation du smartphone.
  • La pochette en jean est mise en vente au prix de 49 euros pour son lancement.

Le temps d’écran, l’un des sujets les plus conflictuels au sein des familles aujourd’hui. La start-up bordelaise Genius Objects, spécialisée dans le textile connecté, vient de lancer un tout nouvel objet qui ambitionne de ramener un peu de sérénité dans les échanges entre ados et parents sur l’utilisation du smartphone.

Pozzz est une pochette pour téléphone, qui mesure les moments de déconnexion. Comment ? Grâce à un zip équipé d’un capteur électronique, la grande spécialité de Genius Objects. « Le principe est très simple, nous explique Alexandre Faucher, ingénieur et l’un des cofondateurs de la start-up : il suffit de poser son téléphone dans Pozzz, on ferme la pochette, on entend un petit "bip", et à partir de 15 minutes sans prendre son téléphone, on commence à gagner des points. »

« Il n’y a pas de verrou, ce n’est pas un coffre-fort »

Une application reliée à l’objet, comptabilise tous les moments de déconnexion, et à la manière d’une appli de coaching sportif, fixe des objectifs à atteindre. « Des objectifs atteignables, insiste Alexandre Faucher. On n’est pas là pour diaboliser le smartphone, qui nous rend d’innombrables services par ailleurs. Nous privilégions la régularité, car il vaut mieux faire deux ou trois pauses par jour, avec l’objectif de créer de bonnes habitudes numériques. C’est comme une sorte de conduite accompagnée du téléphone. »

Le but est de créer, de manière ludique, des challenges au sein même de la famille, avec des récompenses à la clé quand les objectifs sont atteints. Le tout, sans contrainte. « On peut ouvrir la pochette à tout moment, il n’y a pas de verrou, ce n’est pas un coffre-fort, précise Alexandre Faucher. L’idée est de voir ce que cela donne de passer des moments sans écran à la maison, pour profiter davantage les uns des autres. Et pour cela, il faut aussi impliquer les parents, qui ne sont pas toujours le bon exemple. » A terme, la start-up souhaiterait proposer elle-même des récompenses sur son appli. « Des choses qui ont du sens, peut-être en partenariat avec des associations. »

« On a passé du temps à créer un objet qui soit joli »

Genius Objects a profité de la crise du Covid-19, alors que ses autres projets étaient mis sur… pause, pour développer cette pochette. « On disposait déjà de la plateforme électronique intégrée, et nous avons surtout passé du temps à créer un objet qui soit joli, à trouver une styliste avec des compétences de designer », détaille Alexandre Faucher, qui aimerait proposer prochainement « toute une gamme de produits. »

Après avoir récolté 20.000 euros via une campagne de crowdfunding, Genius Objects vient de lancer la commercialisation officielle du produit, sur pozzz.com. La pochette en jeans sera proposée à 49 euros jusqu’à la fin de l’été, puis à 59 euros. L’objectif est de vendre 5.000 à 10.000 pochettes cette année.