Gironde : Une voie de bus créée pour rejoindre la dune du Pilat

TOURISME Le département a commencé les travaux sur la RD 59 le 1er juin et ils doivent s’achever à la fin du mois, juste avant la saison estivale.

E.P.

— 

La Dune du Pilat est victime de son succès. Credit:  Caro / Hoffmann/SIPA - 1812131733
La Dune du Pilat est victime de son succès. Credit: Caro / Hoffmann/SIPA - 1812131733 — Caro / Hoffmann /SIPA
  • L’attractivité de la dune du Pilat crée des embouteillages et des problèmes de stationnement en été.
  • Une voie de bus est créée par le conseil départemental pour permettre de désengorger son accès.
  • Des navettes plus rapides que les voitures effectueront des liaisons entre le parking relais et le site naturel, distants de 8 km.

La dune du Pilat est le site naturel le plus visité de la région Nouvelle Aquitaine. Mais avant de s’essayer à grimper la plus grande dune d’Europe, les touristes peuvent passer un certain temps bloquer dans les bouchons puis à chercher une place de stationnement dans le parking de 750 places de la Grande Dune. Certains finissent par se garer le long de la route (en particulier le long de la RD218 et de la piste forestière 214), « créant ainsi des problèmes de sécurité routière mais aussi un risque d ’incendie de forêt élevé », relève le conseil départemental.

Des navettes plus rapides que les voitures

Le département, réalise donc des travaux sur la RD259 afin de créer une voie dédiée au transport collectif entre les giratoires des Miquelots et de la Dune (3,5 km) pour assurer la desserte du site de la Grande Dune depuis un parking relais implanté sur le parking du Parc des Expositions, situé avenue de l’Europe à la Teste de Buch. Mais ce parking relais est situé à 8 km de la dune du Pilat, d’où l’importance de proposer des navettes qui puissent rallier le site plus rapidement que les voitures. 

Dès le 1er juin, des travaux ont été engagés pour créer cette nouvelle voie sur la RD259 (sens La Teste-de-Buch – Dune du Pilat), « en restant dans les emprises disponibles et sans altérer l’aspect du site classé », précise le département dans son communiqué. En optimisant les largeurs de voie et en élargissant ponctuellement la chaussée, il s’agit de porter à trois voies le parcours, dont une consacrée aux navettes. Le chantier doit être terminé pour la fin du mois.

Ces travaux sont estimés à 320 000 euros environ, au total dont 170.000 euros supportés par le Département et 150 000 euros par l’Etat.