Gironde : Après ce tunnel de pluie, doit-on s’attendre à un été chaud et sec ?

METEO Après de fortes précipitations durant une majeure partie de l’hiver puis au mois de mai, « 20 Minutes » a essayé de savoir auprès de Météo-France si on allait enfin sortir de ce tunnel de pluie en Gironde à l’approche de l’été

Mickaël Bosredon
— 
Illustration pluie à Bordeaux
Illustration pluie à Bordeaux — UGO AMEZ
  • Le cumul de pluie du mois de mai en Gironde est à ce jour de 106 mm, soit presque deux fois la normale.
  • Le département avait connu juste avant, son troisième hiver le plus pluvieux depuis 1959.
  • La tendance pour les prochains jours est une remontée des températures, et dans ses prévisions saisonnières Météo Frange anticipe un prochain trimestre « plus chaud et plus sec que la normale. »

Un hiver de décembre à février parmi les plus pluvieux depuis 1959. Puis un mois de mai presque deux fois plus pluvieux que la normale… La Gironde n’a pas été épargnée par le mauvais temps ces derniers mois, et à l’approche du mois de juin, on a un peu le sentiment de sortir d’un véritable tunnel de pluie.

Depuis le début du mois, « les dépressions ne cessent de circuler sur l’Atlantique et des pluies ont arrosé fréquemment la Gironde jusqu’au 25 [mai] », nous précise Mireille Alleno, du service étude et climatologie de Météo France à Bordeaux. « A ce jour, il est tombé entre 70 et 130 mm (116 mm à l’aéroport de Bordeaux-Mérignac), ce qui représente une fois et demie à deux fois la quantité normale de pluie en mai et même jusqu’à 73 % d’excédent pour Bordeaux. »

Douze à 17 jours de pluie jusqu’à présent

Sur le département, le cumul est de 106 mm, ce qui classe ce mois de mai parmi les 12 plus arrosés depuis 1959, loin derrière mai 2020 dont le cumul était de 131 mm (le deuxième plus arrosé depuis 1959, après mai 1984 avec 139 mm). « Mais en mai 2020, il y avait nettement moins de jours de pluie : entre 8 et 11 jours, contre 12 à 17 cette année », précise la météorologue. La moyenne pour un mois de mai est de 10 ou 11 jours.

Sur le front des températures, la situation n’est guère plus reluisante, malgré un 8 mai où l’on avait atteint entre 28 °C et 30 °C. A ce jour, la moyenne mensuelle des températures du mois de mai sur la Gironde est de 13,5 °C au lieu de 15,4 °C normalement, et de 13,7 °C à Bordeaux au lieu de 15,7 °C. Mais la remontée du thermomètre annoncée pour les quatre derniers jours du mois, devrait permettre à mai 2021 de finir avec des moyennes plus proches de la normale.

30°C la semaine prochaine ?

Ce mois de mai pluvieux, surgissait donc après un hiver (de décembre 2020 à février 2021) particulièrement arrosé, puisqu’il s’agissait du troisième hiver le plus pluvieux depuis 1959. La Gironde a toutefois été épargnée par les pluies durant la période mars-avril, qui est la deuxième la plus sèche depuis 1959 sur le département, après celle de 1997. « Après cet hiver très pluvieux, on a eu l’impression en mai de ne pas sortir de la pluie, commente Mireille Alleno, pourtant de la mi-février à la fin avril on n’a pas eu beaucoup d’eau. Les agriculteurs à cette époque s’inquiétaient d’ailleurs des sols très secs. »

En revanche aujourd’hui, ces mêmes agriculteurs implorent aussi le retour des beaux jours, les plantes ayant à nouveau besoin de chaleur pour pousser… Cela tombe bien puisque les prévisions pour les prochains jours font état de températures qui devraient osciller entre 20 °C samedi et 25 °C dimanche. Elles pourraient même grimper localement jusqu’à 30 °C la semaine prochaine.

Dans ses prévisions saisonnières, Météo France anticipe un prochain trimestre (de juin à août) « plus chaud et plus sec que la normale. » Mais ces prévisions basées sur des modèles ont leurs limites, et sont très variables selon le lieu. Sans se projeter jusque-là, on devrait en tout cas pouvoir profiter pleinement dans les prochains jours des terrasses qui viennent de rouvrir. C’est déjà ça.