Avec des spaghettis ou des tagliatelles, ça peut coller

— 

« Le dimanche soir, je déprimais, je n'avais pas envie de cuisiner, donc j'invitais des amis autour d'un plat de pâtes. » C'est ainsi, qu'Héloïse Dion a créé le concept de Pastas Party*, une soirée bon enfant entre célibataires. Bordeaux a connu, dimanche, sa première édition à la Terrasse Saint-Pierre, pour le plus grand plaisir d'une trentaine de célibataires locaux qui regrettaient l'absence de ce type d'événements. « Beaucoup d'amis sont en couples ou ont des enfants. Ce n'est pas évident de boire un verre le dimanche soir, du coup, on reste chez soi », explique Solenne. Et puis, le concept plaît : « C'est convivial, ça ressemble plus à une soirée entre amis qu'à du speed dating », reconnaît Aymeric, un Parisien, présent en tant que « référent » afin de mettre à l'aise ses hôtes de table. « Ces soirées sont même considérées comme du "slow-dating", s'amuse Héloïse Dion, on n'est pas en tête-à-tête avec quelqu'un, il n'y a pas d'obligation de résultat. » « C'est géré, c'est organisé, indique Amélie, on est à des tables de huit [ils sont répartis en fonction de critères comme leurs âges et leurs situations familiales], c'est plus facile de se dévoiler dans ces conditions. » L'événement sera reconduit tous les mois et peut-être qu'à terme, une soirée sera réservée aux plus de 45 ans. ■O. D.

* Rens. sur www.pastasparty.com