Coronavirus en Gironde : Trois personnes atteintes par le variant indien après avoir été en contact avec un Bordelais de retour d’Inde

EPIDEMIE Il s’agit de trois personnes testées parce qu’elles ont été en contact avec le Bordelais revenu d’Inde et qui a contracté le variant indien du Covid-19

E.P.

— 

Le nouveau variant indien du Coronavirus inquiète les pays européens.
Le nouveau variant indien du Coronavirus inquiète les pays européens. — Manish Swarup/AP/SIPA

Depuis le 30 avril, on sait que trois cas de variant indien du Covid-19 ont été détectés au total en Nouvelle-Aquitaine : un couple en Lot-et-Garonne et un homme à Bordeaux. Ce dernier revenait d’un voyage professionnel en Inde. Un premier test à l’arrivée, le 18 avril, était revenu négatif et un second, réalisé le 25 avril en raison de symptômes, avait permis de diagnostiquer le variant indien.

Quatre cas au total

Dix cas « contacts à risques » ont été identifiés parmi lesquels quatre sont positifs au covid, principalement dans l’entourage familial de ce Bordelais. Le séquençage complet a été mené dans le centre national de référence à Lyon et montre « la présence du même variant que le cas initial soit le variant « B.1.617.2 », c’est-à-dire un « descendant » (ou dérivé) du variant « indien » d’origine (B.1.617), précise ce mardi l’agence régionale de santé de Nouvelle Aquitaine. Au total, il y a donc quatre cas de variant indien identifiés en Gironde, à cette heure et six en Nouvelle-Aquitaine.

Le quatrième cas semble, lui, relever du variant anglais, le plus répandu. « La contamination de ce cas semble donc, à ce stade, être d’une autre origine », commente l’ARS.