Bordeaux : Le ministre de l’Intérieur en visite ce jeudi pour annoncer des renforts policiers

EFFECTIFS Gérald Darmanin est en visite ce jeudi à Bordeaux et doit annoncer des effectifs supplémentaires de policiers

20 Minutes avec AFP
— 
Gérald Darmanin.
Gérald Darmanin. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

C’est la réponse de l’Etat à une dégradation de la sécurité dans la métropole bordelaise. Le ministre de l’Intérieur Gérard Darmanin, en visite en Gironde ce jeudi et vendredi, va doter la ville de Bordeaux de 140 policiers supplémentaires (une augmentation nette de 120 en prenant en compte les départs à la retraite et les mutations) dont 70 « dès la rentrée de septembre », a-t-il annoncé dans une interview au journal Sud Ouest.

Lutte contre les trafics de drogue

Les 70 autres policiers devraient être mobilisés « avant avril 2022 », dit le ministre, ajoutant qu’il s’agit d’un « effort considérable ». Ils seront chargés « de lutter contre la délinquance et singulièrement contre les trafics de drogue (…) La Gironde compte 70 points de deal qui génèrent également des cambriolages, des agressions », précise Gérald Darmanin.

Rixes avec arme blanche, vols brutaux, tirs d’arme à feu, violences urbaines : depuis deux-trois ans, Bordeaux voit monter une violence qui l’épargnait jusqu’ici. Le maire EELV Pierre Hurmic a décidé d’augmenter le nombre des policiers municipaux et une demi-compagnie de CRS a été déployée après plusieurs agressions l’été dernier.

A Bordeaux, « nous avons le problème particulier des mineurs non accompagnés qui se sont implantés massivement dans l’agglomération et dont certains commettent des actes de délinquance », souligne le ministre. « Nous allons discuter avec le Maroc et l’Algérie pour le renvoi de ces mineurs dans leur pays d’origine », assure-t-il.