Coronavirus à Bordeaux : « Il y a un avant et un après confinement » pour le Drive Fermier, qui attire de nouveaux consommateurs

REPORTAGE En Gironde, le Drive fermier qui regroupe une quarantaine de producteurs proposant des produits de la ferme aux consommateurs, a gagné environ 40 % de clientèle depuis la crise du Covid-19

Mickaël Bosredon

— 

Coronavirus à Bordeaux : Gironde : Le Drive Fermier veut surfer sur la vague du circuit court — 20 Minutes
  • Durant le premier confinement, les commandes avaient explosé sur le site du Drive Fermier, qui avait dû créer un point de retrait éphémère sur la place des Quinconces à Bordeaux.
  • Depuis, le soufflé est un peu retombé, mais le réseau a gagné environ 40 % de clients qui sont restés fidèles.
  • La clientèle du Drive revendique la nécessité de défendre l’agriculture locale.

Avant la crise du Covid-19, Ingrid, une habitante de Lormont dans la banlieue de Bordeaux, achetait son frais au marché en bas de chez elle. « Comme il a fermé durant le premier confinement, on a regardé comment faire pour continuer à avoir des produits frais, c’est là que nos voisins nous ont parlé du Drive fermier. »

Ce système de commande en ligne de produits de la ferme lui a tellement plu, qu’un an plus tard, elle continue de faire ses courses avec ce réseau de producteurs. Chaque vendredi, elle se rend à Eysines, où elle travaille, récupérer sa commande hebdomadaire de produits passée sur internet. « Notre marché s’est bien réinstallé, mais finalement nous sommes davantage satisfaits du drive : Il y a de tout, des produits frais et locaux, du pain, de la viande, des légumes… Et puis c’est bon. »

« Il y a une prise de conscience des consommateurs »

Créé par la chambre d’agriculture de la Gironde en 2012, le Drive Fermier revendique avoir été le premier drive agricole de France. Il s’est en tout cas lancé à une époque où on les comptait sur les doigts d’une main, alors que les initiatives du genre se multiplient ces dernières années. Surtout depuis la crise du Covid-19.

« Clairement, il y a un avant et un après confinement, et il y a eu un pendant aussi, analyse le président du Drive Fermier Jean-Paul Aloird. Nous sommes montés à plus de 900 commandes par semaine durant le premier confinement, grâce notamment au point de retrait éphémère que nous avions pu installer place des Quinconces à Bordeaux. Il y avait un effet d’aubaine car les gens avaient du mal à s’approvisionner, mais aujourd’hui, on est encore à 260 commandes hebdomadaires en moyenne, soit 40 % de plus par rapport à avant le confinement, période durant laquelle ça baissait doucement… Il y a eu un changement de paradigme, qui nous a permis de découvrir de nouveaux clients qui sont restés fidèles. Il y a une prise de conscience des consommateurs, maintenant c’est à nous de surfer sur cette vague. »

Le Drive Fermier propose plus de 600 références
Le Drive Fermier propose plus de 600 références - Mickaël Bosredon/20 Minutes

Pour cela la structure a modernisé sa plateforme et lancé un nouveau site Internet. « Nous aimerions aussi ouvrir un point de retrait supplémentaire sur Bordeaux, dans l’idéal aux Chartrons, sachant que la difficulté est de respecter la chaîne du froid, explique Jean-Paul Aloird. Ou alors il nous faudrait un camion de froid qui nous permettrait d’être plus mobiles. »

« Chaque producteur amène ses produits le vendredi matin »

La souplesse du système est appréciée par la clientèle. Vous commandez en ligne avant le mercredi soir minuit et vous composez librement votre panier, sans minimum de commande, ni d’obligation d’engagement sur une durée. Vous choisissez ensuite votre point de retrait parmi les trois proposés sur la métropole (Eysines, Lormont, et Lacornée dans le centre de Bordeaux) puis vous récupérez votre commande le vendredi après-midi entre 13h30 et 18h30, ou sur le site de Rimons près de La Réole le samedi matin.

Sur Bordeaux Métropole, « chaque producteur amène ses produits le vendredi matin avant 8 heures sur notre plateforme principale d’Eysines, explique la coordinatrice du Drive Hélène Minvielle. Ensuite, trois agriculteurs effectuent des navettes avec des camions frais, sur chacun de nos sites pour acheminer les marchandises. »

Quand la demande en farine explosait

Les producteurs se relaient pour effectuer les remises des colis aux clients. Parmi eux, Aurélie Feron, de la Ferme des Trois Lagunes à Saint-Laurent-Médoc, qui fait du blé, et propose à la vente des pâtes et de la farine. La farine, souvenez-vous, cette denrée que tout d’un coup tout le monde s’arrachait durant le premier confinement. « A l’époque, je ne proposais que des sachets de 1 kg, se souvient Aurélie Feron, et là je me suis mise à avoir des demandes de 5, 10, 15 kg.. Ça a explosé, et j’ai dû m’équiper d’un deuxième moulin, pour proposer des emballages de 5 kg. Depuis, c’est redescendu, mais j’ai quand même gagné énormément de clientèle qui est restée, et la demande reste soutenue. »

Aurélie Feron, de la Ferme des Trois Lagunes à Saint-Laurent-Médoc
Aurélie Feron, de la Ferme des Trois Lagunes à Saint-Laurent-Médoc - Mickaël Bosredon/20 Minutes

En moyenne, le panier hebdomadaire de la clientèle du Drive tourne autour de 50 euros. « Nos clients dans Bordeaux centre sont plutôt jeunes, sinon on est sur un profil très familial, des quadras et des quinquas » résume Hélène Minvielle.

« Se rappeler que ça ne tombe pas tout seul dans l’assiette »

Clément, de Mérignac, est un fidèle depuis 2016. « J’ai toujours favorisé les circuits courts et les produits locaux, et ici les produits sont de qualité, explique-t-il. Même si c’est un peu plus cher, je n’achète plus du tout de frais au supermarché, et je prends même ma viande – canard, poulet…- au drive. A l’arrivée, on s’y retrouve, et je ne passe pas mon samedi dans une grande surface. Mais surtout, c’est important de défendre nos agriculteurs locaux. Ils ont un savoir-faire à transmettre, on oublie parfois le travail de la terre, de l’agriculture, il faut se rappeler que ça ne tombe pas tout seul dans l’assiette. »

Le Drive Fermier regroupe une quarantaine de producteurs girondins, de différents horizons. Plus de 600 produits sont référencés sur le site, en conventionnel ou en Bio.

Le Drive Fermier Gironde