Coronavirus à Bordeaux : La consommation d’alcool interdite dans le centre-ville pour limiter les attroupements

EPIDEMIE Les quais sont particulièrement visés par cet arrêté préfectoral, mais restent ouverts au public pour le moment

Elsa Provenzano et Mickaël Bosredon

— 

Les quais ont été très prisés avec le retour du soleil le week-end dernier.
Les quais ont été très prisés avec le retour du soleil le week-end dernier. — Philippe LOPEZ / AFP

Les quais oui mais sans bière à la main. La consommation d'alcool va être interdite à partir de jeudi sur les quais de Garonne à Bordeaux, mais également dans le centre de Bordeaux et les parcs et jardins, a annoncé mercredi la préfecture de la Gironde. Particulièrement bondés le week-end dernier avec  des attroupements autour des « tireuses à bière », les quais restent toutefois ouverts, pour permettre aux Bordelais de « respirer », ajoute  le maire EELV Pierre Hurmic.

« Des rassemblements de personnes sur la voie publique ont été constatés ces derniers jours notamment sur les quais de Bordeaux, à proximité des bars ou restaurants proposant de la vente d’alcool à emporter, explique la préfète de la Gironde Fabienne Buccio, dans un communiqué. Ces rassemblements entraînent des comportements contraires au respect des gestes barrières (distanciation sociale, port du masque...) favorisant ainsi la propagation du virus à l’heure où la situation sanitaire reste fragile. En effet, la circulation du virus et de ses variants s’accélère sur la commune de Bordeaux, avec un taux d’incidence de 171 pour 100.000 habitants sur la dernière semaine de février (119,9 pour le département de la Gironde). »

135 euros d'amende

Par conséquent, et après concertation avec la mairie de Bordeaux et l’agence régionale de santé, la préfète de la Gironde a pris un arrêté, interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique dans le centre-ville de Bordeaux ainsi que dans les parcs et jardins de la ville entre 11h et 18h à compter de ce jeudi et jusqu’au 18 mars.

Le non-respect de cette interdiction entraînera une verbalisation d’un montant de 135 euros. « Les polices nationale et municipale seront mobilisées pour faire respecter cette nouvelle mesure et veiller au respect des autres règles sanitaires en vigueur notamment l’interdiction de rassemblement de plus de 6 personnes sur la voie publique » poursuit la préfète.

Le maire de Bordeaux s’est déclaré quant à lui « effaré par les attroupements autour des tireuses à bière, sans masques » le week-end dernier, qualifiant ce comportement « d’incivisme sanitaire ». Dimanche dernier, la préfecture de la Haute-Garonne avait décidé de fermer certains lieux en bord de Garonne à Toulouse après avoir constaté des manquements aux mesures « de distanciation physique et de port du masque ».