Coronavirus à Bordeaux : Les quais vont-ils être fermés en raison des attroupements ?

RESTRICTIONS La préfecture temporise alors que la mairie planche sur le sujet ce lundi

Clément Carpentier

— 

Les quais de Bordeaux ce dimanche 28 février.
Les quais de Bordeaux ce dimanche 28 février. — Philippe LOPEZ / AFP
  • Ce dimanche avec le beau temps, les quais de Bordeaux ont été envahis par les badauds.
  • Les autorités s’interrogent sur la nécessité de les fermer pour éviter les attroupements alors que l’épidémie de Covid-19 ne faiblit pas et que les beaux jours arrivent.
  • Si pour la préfecture « ce n’est pas encore d’actualité », le maire réunit ce lundi ses équipes pour évoquer la situation.

Ce dimanche, il n’y avait plus un carré de verdure de libre sur les quais de Bordeaux. Déjà, en temps normal, les quais attirent à chaque fois que le soleil montre le bout de son nez sur la capitale girondine. Mais là, avec la pesanteur du couvre-feu et des restrictions sanitaires, ils ont carrément été envahis. Balade, pique-nique, footing… Les Bordelais avaient tous une bonne raison d’aller prendre quelques rayons de soleil sur les bords de la Garonne. D’ailleurs, les Parisiens ont eu la même envie.

Mais à la différence des Bordelais, ils ont dû quitter les lieux plus vite que prévu avec l’évacuation en règle des quais de Seine par les forces de l’ordre. Un peu plus près de Bordeaux, à Toulouse, les autorités avaient anticipé le coup en fermant les quaisdès ce dimanche et jusqu’au 8 mars pour éviter les rassemblements. Ce lundi, la question se pose forcément au Palais Rohan et à la préfecture de la Gironde surtout que le beau temps va être au rendez-vous toute la semaine.

Renforcement des contrôles sur les quais

Pierre Hurmic, le maire écologiste, a réuni ses équipes pour évoquer le sujet après s’être lui-même rendu compte de la situation ce dimanche. Il a décidé de renforcer les contrôles sur les quais mais de ne pas les fermer pour le moment. « L’objectif est de tout faire pour éviter cela car le maire ne souhaite pas pénaliser tous les promeneurs et sportifs en raison du comportement dangereux de quelques irresponsables », glisse la municipalité.

Pierre Hurmic pointe notamment les établissements qui vendent des bières à emporter au niveau des hangars. Là-dessus, il va prendre de nouvelles mesures après avoir consulté sa police municipale. La mairie de Bordeaux rappelle au passage qu’un arrêté interdit la consommation d’alcool sur les quais.

« Ce n’est pas d’actualité » pour la préfecture

« Ils ont le droit de faire de la vente à emporter, réagit de son côté la préfecture, en revanche ils ne peuvent pas avoir des clients qui s’installent au bar ou sur des tables. On va renforcer les contrôles avec l’arrivée du beau temps. » Depuis le 1er août, les autorités ont prononcé 37 fermetures administratives et 81 mises en demeure. Pour ce qui concerne la fermeture des quais, la préfète fait savoir à 20 Minutes que « ce n’est pas d’actualité » mais « que tout peut vite évoluer selon les chiffres de l’épidémie. » Depuis le début de la crise sanitaire, ils ont été fermés une seule fois, c’était lors du premier confinement.