Couvre-feu à Bordeaux : Le maire Pierre Hurmic voudrait le repousser à 20 heures

EPIDEMIE Il a expliqué à « L’Express » son souhait d’un assouplissement dans une ville moins touchée que d’autres en France par l’épidémie de Covid-19

E.P.

— 

Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux
Pierre Hurmic, le maire de Bordeaux — UGO AMEZ/SIPA

Dans un entretien à l'Express publié ce jeudi, le maire écologiste de Bordeaux Pierre Hurmic défend une gestion de la crise sanitaire​ davantage territorialisée, c’est-à-dire qui adapte les restrictions en fonction des indicateurs de chaque zone.

« On pourrait tout à fait repousser le couvre-feu à Bordeaux à 20 heures au regard de la situation sanitaire locale, estime l’élu. D’autant que les journées rallongent en ce moment, ce qui rendra son acceptabilité sociale plus difficile. J’y suis tout à fait favorable. » La situation est moins tendue que dans d’autres régions en France, avec un taux d’incidence de 110,4 pour 100.000 habitants ce mercredi, même si l’agence régionale de santé vient d'alerter sur la hausse des variants.

Expérimenter la réouverture des musées

« A Bordeaux, nous sommes aujourd’hui sur un plateau légèrement descendant. On est moins impactés que d’autres, notamment peut-être grâce à notre civisme sanitaire », estime le maire auprès de l’Express.

Attaché à la réouverture dès que possible des lieux culturels, Pierre Hurmic propose que les sept musées de la ville rouvrent à titre expérimental, en mettant en place un protocole strict. Il a formulé cette demande auprès de Jean Castex, lors de sa récente venue à Bordeaux.