Dans le sud-ouest, des dégâts à coûter le souffle

TEMPETE Les conséquences de la tempête, qui a frappé le Sud-Ouest le 24 janvier viennent d'être, en partie, chiffrées...

Orianne Dupont

— 

La forêt landaise après la tempête de janvier 2009.
La forêt landaise après la tempête de janvier 2009. — P. SAURA / 20 MINUTES

Le coût total pourrait atteindre 1,4 milliard d'euros. Entreprises, pistes cyclables, bâtiments publics, agriculture... Peu de domaines ont été épargnés.

Entreprises
En Gironde, 900 établissements auraient besoin d'une aide financière urgente en raison des dégâts matériels et de la perte d'exploitation liée aux coupures d'électricité. Environ 250 d'entre eux sont concernés par le Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce (Fisac), ce qui représente une aide de 900 000 euros. La cellule des Landes, département le plus touché, a traité 91 appels par jour et a recensé 242 déclarations de pertes d'exploitation. L'interruption de l'activité a entraîné le chômage partiel dans 116 entreprises et près de la moitié des sociétés ne sont pas assurées pour la perte d'exploitation.

Agriculture
Eleveurs et producteurs maraîchers ont vu leurs installations détruites. Le conseil général va les aider à les remettre en état, à s'équiper de groupes électrogènes et à recruter des intérimaires chargés d'effectuer les travaux. Les ostréiculteurs ont perdu une partie de leurs naissains (jeunes huîtres) mais leurs dommages seront couverts par une procédure «calamité agricole».

Transports
1.500 km de lignes ont été endommagées dans le Sud-Ouest, affectant surtout Bordeaux-Bayonne et Bordeaux-Tarbes. Les dernières perturbations ont été réglées ce week-end.

Forêts
Près de 300 000 hectares de bois, soit 25 millions de mètres cubes, essentiellement des pins maritimes, seraient à terre. Cela représente cinq années de récolte. Le département va activer l'aide à l'investissement, la garantie d'emprunt sur l'acquisition de nouveaux équipements et les avances remboursables pour les scieries. Par ailleurs, via l'agenda 21, le département soutiendra toutes formes d'utilisation du bois et les actions pour trouver de nouveaux débouchés commerciaux.

Bâtiments
Plusieurs collèges ont été endommagés, surtout ceux de La Teste, Sauveterre et Mérignac, et 800 000 euros de travaux sont nécessaires. Le conseil général va, par ailleurs, financer l'achat de groupes électrogènes pour les établissements d'accueil des personnes âgées, handicapées ou jeunes.