Bordeaux : Un forage jusqu’à 14 mètres de profondeur sous le lac pour raccorder un data center

CHANTIER D'EXCEPTION Ce mardi et mercredi, une entreprise sous-traitante d’Enedis va réaliser un forage de 300 mètres de long pour raccorder un futur data center à Bruges

Elsa Provenzano

— 

Des vacanciers sur des plages du Lac de Bordeaux, en juillet 2013.
Des vacanciers sur des plages du Lac de Bordeaux, en juillet 2013. — S. ORTOLA / 20 MINUTES
  • Enedis conduit un chantier de raccordement d'un data center via un forage qui passe sous le lac de Bordeaux. 
  • Ce chantier hors normes va continuer jusqu'à la fin de 2021 pour une entrée en service du data-center à Bruges, à la fin de l'année.

Aucun indice ne sera laissé à la vue des baigneurs. Mais, sous le lac de Bordeaux, on trouvera bientôt un raccordement de haute puissance pour un futur data-center (centre de stockage de données) installé à Bruges. Il va nécessiter un forage qui ira jusqu’à 14 mètres de profondeur dans un lac qui atteint 11 mètres de fond. Enedis est à la manœuvre dans ce chantier hors normes qui va occuper une partie de ses équipes pendant toute l’année 2021.

Le chantier du forage va durer une semaine.
Le chantier du forage va durer une semaine. - Enedis

« L’obstacle à franchir est un peu atypique, reconnaît Quentin Sorignet, responsable du projet de raccordement chez Enedis. Pour notre prestataire, le foreur, il doit mettre en œuvre des machines plus importantes qu’à l’accoutumée et des méthodes de guidages un peu particulières. »

Un forage de 300 mètres de long

Le forage s’enfonce au plus bas jusqu’à 14 mètres, trois mètres de distance sont gardés avec le fond du lac « par sécurité ». Au total, pour respecter des rayons de courbure le forage s’étendra sur 300 mètres de long au total. Le client privé a des exigences de puissance et de fiabilité d’alimentation. « On crée deux lignes différentes pour qu’en cas de problème une autre puisse prendre le relais », précise le responsable du projet.

D’autres options ont été envisagées mais ont été rapidement abandonnées. « Un fourreau en encorbellement aurait un peu défiguré la passerelle cycliste », explique Quentin Sorignet. Et passer sous le pont de la rocade soulevait des problématiques de sécurité et d’exploitation future. Avec cette solution de passer sous le lac « on est indépendants de tous les autres concessionnaires et s’il y a un problème on pourra retirer le câble et en remettre un autre », souligne-t-il.

Mise en puissance progressive

Pour la maintenance, inutile de refaire un forage mais ce sera forcément un peu plus compliqué qu’une intervention sur un câble aérien. « On créera des fouilles de part et d’autre du lac pour retrouver le fourreau, répertorié avec une précision à 10 cm près, explique-t-il. Et depuis ces fouilles, on pourra retirer le câble. »

Si le chantier de forage s’étalera sur une semaine, celui du raccordement prendra de longs mois. La mise en service du data center sera progressive : à mi-puissance en avril sur une seule ligne et à pleine puissance sur les deux lignes en décembre 2021.