Inondations en Nouvelle-Aquitaine : Après le chevreuil, les gendarmes sauvent des moutons pris au piège par la montée des eaux

ANIMAUX Les gendarmes de la Gironde ont dû intervenir à plusieurs reprises ces derniers jours pour venir en aide à des animaux pris au piège par la brusque montée des eaux

Mickaël Bosredon
— 
Depuis le début de l'épisode de crue en Gironde, les gendarmes ont sorti de l'eau des moutons et un chevreuil.
Depuis le début de l'épisode de crue en Gironde, les gendarmes ont sorti de l'eau des moutons et un chevreuil. — Patrice Héraud/ Gendarmerie Nouvelle Aquitaine
  • Vendredi dernier, les gendarmes de Bourg sont intervenus à Tauriac pour sauver de la noyade quatre moutons et trois agneaux.
  • Les animaux ne pouvaient plus fuir le pré inondé dans lequel ils se trouvaient.
  • Quelques jours auparavant, les gendarmes de la brigade nautique d’Arcachon, qui patrouillaient sur les eaux dans le Marmandais, avaient sorti de l’eau un chevreuil en grande difficulté.

Les opérations de sauvetage se multiplient pour les gendarmes de la Gironde, depuis le début des inondations dans le département. Et pas seulement pour les habitants. Ce mardi, ils racontent comment ils ont sauvé vendredi dernier des moutons pris au piège, après avoir déjà sorti un chevreuil de l’eau quelques jours auparavant.

Vendredi vers 17 heures, au lieu-dit La Lustre, à Tauriac dans le nord du département, les gendarmes de la brigade de Bourg, accompagnés du maire de la commune, ont ainsi sauvé de la noyade sept ovins (quatre moutons et trois agneaux) ne pouvant plus fuir le pré inondé dans lequel ils se trouvaient. Les animaux s’étaient en effet retrouvés bloqués dans un mètre d’eau, et avec la fatigue, ils ne pouvaient plus se déplacer seuls.

« Les gendarmes n’ont pas hésité à se mettre à l’eau pour les attraper et les ramener sur la terre ferme où ils ont été séchés et réchauffés avant de regagner une autre pâture », relatent les militaires sur leur page Facebook.

« L’animal s’épuisait et n’avait aucune chance de trouver une berge »

Quelques jours auparavant, ce sont les gendarmes de la brigade nautique d’Arcachon engagés sur les inondations dans le Marmandais (Lot-et-Garonne), qui ont sauvé un chevreuil en difficulté au milieu du fleuve, alors qu’ils patrouillaient sur les eaux pour venir en aide aux personnes isolées dans leurs habitations dans des villages « coupés du monde. »

Les gendarmes d'Arcachon ont sauvé un chevreuil de la noyade, dans le Marmandais
Les gendarmes d'Arcachon ont sauvé un chevreuil de la noyade, dans le Marmandais - Patrice Héraud/ Gendarmerie Nouvelle Aquitaine

« L’animal s’épuisait et n’avait aucune chance de trouver une berge au milieu de ces étendues d’eau, racontent les militaires. Récupéré puis hissé à bord du semi-rigide, il retrouvait la terre ferme après dix minutes de navigation. »