Bordeaux : Euratlantique promet de prolonger les quais jusqu'au futur pont Simone-Veil

URBANISME L’aménagement des berges de Garonne entre le futur pont Simone-Veil et l’extrémité du parc des sports Saint-Michel est lancé dans le cadre de l’opération Euratlantique

E.P.

— 

L'opération Euratlantique promet de transformer les berges de Garonne en lieu de promenade végétalisé.
L'opération Euratlantique promet de transformer les berges de Garonne en lieu de promenade végétalisé. — Exit Paysagistes
  • Dans le cadre d’Euratlantique, les quais bordelais devraient être prolongés jusqu’au futur pont Simone-Veil.
  • Aujourd’hui voies routières, les quais sont promis à devenir un lieu de promenade, qui fera une large place aux circulations douces (vélo, marche etc.).
  • Le coût du réaménagement avoisine les 20 millions d’euros.

Des circulations douces sur des berges plantées d’arbres c’est ce que promet le projet Euratlantique entre le futur pont Simone-Veil et l’extrémité du parc des sports Saint-Michel située au débouché du pont Saint-Jean, rive gauche à Bordeaux. Ce chantier de réaménagement d’un coût de 19,6 millions d’euros vient d’être lancé et doit prolonger « la promenade dite de ponts à ponts », précise l’aménageur dans un communiqué.

Aujourd’hui, le boulevard des Frères Moga à l’entrée sud de la métropole bordelaise est une voie rapide plutôt grise et l’aménageur explique que dès cet été sera lancé le chantier pour la transformer en « promenade de la Ribeira ». Sur 1,5 km, entre le pont Saint-Jean et le pont Simone-Veil, presque 3.000 plantations dont 800 arbres vont être installés. Pensé comme un lieu de balade, il sera complété par des équipements comme des ombrières, des tables de pique-nique, un terrain sportif, un équipement de tennis de table, un agrès sportifs etc.

La 2x2 voies deviendra « une avenue de centre-ville »

Fini le tout voiture. Une ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) reliant Saint-Aubin du Médoc à Floirac, via la gare Saint-Jean et le pont Simone-Veil, circulera sur le quai de Paludate. Et, la 2x2 voies automobile existante sera aménagée « en avenue de centre-ville avec un tracé non rectiligne, des plantations d’arbres et des places de stationnement de part et d’autre de la voirie pour contribuer à limiter la vitesse », précise l’EPA dans son communiqué. Quatre percées piétonnes permettront de relier cette nouvelle promenade aux quartiers Belcier, de l’Ars et au parvis Corto-Maltese.

Enfin, une voie de vélo « express » comme celle que l’on retrouve plus au nord sur les quais (du parc des sports au pont Chaban-Delmas) sera aussi installée. A terme, cet aménagement des berges devrait être prolongé sur Bègles jusqu’au pont François-Mitterrand.