Bordeaux : Une alerte pollution de l'air aux particules fines déclenchée ce lundi

SANTE Les niveaux en particules PM10 devraient redescendre sous le seuil d’alerte à partir de ce mardi selon l’Atmo qui surveille la qualité de l’air dans la région

E.P.

— 

Une alerte pollution aux particules fines a été déclenchée ce lundi 1er février à Bordeaux.
Une alerte pollution aux particules fines a été déclenchée ce lundi 1er février à Bordeaux. — GEORGES GOBET / AFP

C’est un effet secondaire de la tempête Justine. Après les inondation, une pollution de l'air aux particules fines, ce lundi, sur la métropole bordelaise. « Les fortes rafales de vent qui touchent actuellement la côte Atlantique entraînent la formation de particules liquides en suspension dans l’air (embruns marins) », explique l'Atmo qui surveille la qualité de l'air en Nouvelle-Aquitaine. Elle prévoit un dépassement du seuil d’information et recommandations pour les particules en suspension PM10 (50 µg/m3 en concentration en moyenne journalière) pour les départements de la Charente-Maritime, de la Gironde, des Landes et Pyrénées-Atlantiques. La concentration des particules fines dans l’air devrait baisser dès ce mardi.

Prudence pour les personnes à risque

Les personnes vulnérables (femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques) sont invitées à éviter les zones à fort trafic routier et à pratiquer une activité modérée.