Bordeaux : La Garonne déborde sur les berges, des rues fermées

INONDATIONS La préfecture annonce que l'épisode pluvieux va se poursuivre jusqu'à mardi

E.P.

— 

Le fleuve est sorti de son lit et les berges de la rive droite sont inondées ce lundi matin.
Le fleuve est sorti de son lit et les berges de la rive droite sont inondées ce lundi matin. — E.Provenzano / 20 Minutes

Dès dimanche soir, la mairie de Bordeaux a alerté sur la possibilité de « débordements significatifs » et a pris la décision de fermer une trentaine de rues de la rive droite. Ce lundi, la Garonne est bien sortie de son lit, inondant la route longeant les berges de la rive droite tôt dans la matinée. Les fermetures de rues ont occasionné des bouchons importants dans tout le quartier de la Bastide. A 10 heures, le niveau avait déjà bien baissé et le trafic s’était fluidifié. Les quais de la rive gauche ont aussi été inondés, en particulier à hauteur de Cap Sciences.

Le parc aux Angéliques proche de la Garonne est encore sous les eaux.
Le parc aux Angéliques proche de la Garonne est encore sous les eaux. - E.Provenzano / 20 Minutes

Les pluies se poursuivent

La cellule de crise de la Métropole, activée en cas d’alerte orange, a été désactivée ce midi. Cependant, la préfecture de la Gironde annonce dans un communiqué que les pluies importantes se poursuivront jusqu’à mardi : « Les débits importants de la Dordogne, de la Garonne et de l’Adour combinés à des coefficients de marée élevés et à une surcote liée à la tempête Justine engendrent des débordements significatifs. »

Le niveau atteint à la Réole, dans le Sud Gironde, dans la nuit de lundi à mardi devrait être compris entre 8,00 m et 8,40 m. « La Garonne va continuer de progresser au moins jusqu’à mercredi et le maximum à la Réole pourrait se situer entre 8,60 m et 9,10 m », estime la préfecture. La vigilance orange crues est maintenue pour l’ensemble des communes de l’estuaire de la Gironde et de la confluence Garonne-Dordogne.

Ce lundi 35 routes départementales sont fermées en Gironde à cause des inondations.

La France défaillante dans la prévention des inondations