Sur le terrain, les équipes s'activent malgré tout

— 

La grève n'a pas pénalisé les 32 000 Girondins encore privés d'électricité à cause de la tempête de ce week-end. Les agents d'Electricité réseau distribution de France (ERDF) étaient à leur poste, hier, avec un brassard et une banderole sur la voiture indiquant qu'ils étaient en grève. « Il n'y a eu aucune baisse de l'effectif », a confirmé hier ERDF. « Tous ceux qui étaient prévus sur le terrain y sont allés, explique Christophe Baldès, secrétaire général CGT Energies Gironde. Mais c'est important d'être ici aujourd'hui, il faut défendre l'emploi. Pour les dégâts liés à la tempête, par exemple, nous ne sommes pas assez nombreux. Heureusement que nous avons eu des renforts d'autres régions. » Hier soir, 100 % des centraux téléphoniques de la région étaient rétablis en énergie.

Même réaction pour l'intersyndicale des cheminots : « Avec la casse organisée des services publics, les délais d'intervention sont plus longs, le matériel manque, les effectifs sont en nombre insuffisant », a déclaré hier le représentant. ■