Bordeaux : Après la fusillade, des conducteurs de tram en grève pour que le terminus soit déplacé hors du quartier des Aubiers

SECURITE Après la fusillade mortelle de samedi, les conducteurs de tram de l’agglomération bordelaise demandent que le terminus soit déplacé hors du quartier des Aubiers

Elsa Provenzano

— 

L'arrêt de tramway Les Aubiers à Bordeaux
L'arrêt de tramway Les Aubiers à Bordeaux — Google Street View
  • Les conducteurs de tram ne veulent plus de terminus dans le quartier des Aubiers.
  • Leur local a déjà été incendié, cambriolé et ils ne s’y sentent plus en sécurité.
  • Ils demandent que le terminus soit déplacé au Parc des expositions, tout en conservant une station aux Aubiers.

« Les conducteurs se rendent au terminus des Aubiers avec la boule au ventre, estime Jean-Christophe Colombo, délégué du syndicat CFDT des transports urbains à la TBM. Le local du terminus, au pied de la cité, a reçu des cocktails Molotov et a déjà été cambriolé et il y a deux mois, on a même essayé de nous voler un bus. » La fusillade à l'arme automatique qui a coûté la vie à un adolescent de 16 ans samedi soir sur la place Ginette-Neveu aux Aubiers a fini de terrifier les agents qui ont entamé un mouvement de grève ce lundi.

Leur préavis court jusqu’à la fin du mois de janvier. Ils étaient 17 agents en grève sur 30 à l’appel de la CFDT à débrayer 50 minutes ce lundi lors de leur prise de poste, ce qui a eu pour effet de ralentir un peu le trafic.

Sortir le terminus du quartier

« On est le dernier service public dans le quartier, même le poste de police a fermé, pointe Jean-Christophe Colombo. On est là pour assurer un service public mais pas à n’importe quel prix ». Alertant sa direction, la métropole et la préfecture, le syndicat souhaite que le terminus soit déplacé au Parc des Expositions.

« Les locaux d’exploitation du terminus des Aubiers étant devenus inutilisables, et les conducteurs des lignes 33 et 35 ayant manifesté leur vive inquiétude à réutiliser ce site, il a été décidé de déplacer le terminus Les Aubiers vers Place Ravezies, tout en proposant un arrêt provisoire « Les Aubiers » sur les allées de Boutaut et assurant la desserte des arrêts Cracovie et Ravezies », explique Keolis. Cette solution, transitoire permet aussi une correspondance avec le tramway à Cracovie et Ravezies. C’est en lien avec Bordeaux métropole que le délégataire décidera si ces modifications « sont maintenues durablement ou corrigées ».