Libourne : Des masques anti-Covid-19 dans les courriers envoyés au secrétariat du père Noël

FETES DE NOEL Comme depuis 1967, le secrétariat du Père Noël installé à Libourne reçoit les listes de milliers d’enfants. Parmi ces courriers, certains s’inquiètent de la santé du père Noël, qui conditionne la distribution effective de leurs cadeaux

Elsa Provenzano

— 

Les lutins du père Noël reçoivent cette année des courriers évoquant l'épidémie de coronavirus.
Les lutins du père Noël reçoivent cette année des courriers évoquant l'épidémie de coronavirus. — La Poste
  • Dans certains courriers reçus au secrétariat du père Noël installé à Libourne, les enfants évoquent la Covid-19.
  • Beaucoup d’entre eux s’inquiètent de la santé du père Noël, en lien direct avec la distribution de leurs cadeaux.
  • Il ressort aussi des lettres l’envie de passer des fêtes de fin d’année « normales ».

Cette année, la Covid-19 s’invite partout, même dans les courriers envoyés par les enfants au secrétariat du père Noël, installé à Libourne, en Gironde. Si l’écrasante majorité se concentre sur l’écriture de sa liste de cadeaux souhaités, à grands coups de découpages dans les catalogues de jouets, dans environ 15 % des courriers les bambins glissent des allusions à l’épidémie de coronavirus​, qui chamboule la vie des Français depuis bientôt neuf mois.

« On reçoit beaucoup de messages pour le Père Noël, pour qu’il fasse attention et qu’il se protège bien, explique Antoine Thébault qui dirige le service client de la Poste de Libourne. Il y a un peu d’inquiétude sur le fait qu’il va bien pouvoir passer malgré la Covid 19. » Et oui, certains enfants s’inquiètent pour la santé du célèbre barbu, dont dépend la distribution effective de leurs cadeaux. Si les annulations en tout genre se multiplient dans tous les secteurs pourquoi ne toucheraient-elles pas sa tournée ?

« Un petit miracle de Noël »

Habituellement, le secrétariat reçoit des tétines avec les courriers, par lesquelles les enfants sont invités (par leurs parents) à montrer qu’ils grandissent, et n’en ont plus besoin. « Cette année en plus des tétines on a eu des masques, qui doivent permettre de protéger les lutins et le père Noël », raconte Antoine Thébault. Dans d’autres courriers, on sent que les parents ont besoin de plaisanter : « Bonjour père Noël, tu pourrais m’envoyer par traîneau les cadeaux que je mets en photo. PS : pense à ton attestation Covid. Naël, 3 ans ».

Un autre, âgé de 7 ans, en profite pour formuler une demande groupée « j’aimerais que tu aides le gouvernement à soigner les gens pour qu’il n’y ait plus la Covid et aussi que les terroristes arrêtent d’être méchants avec nous. » Après avoir pris soin de mentionner sa liste, un autre demande qu’il y ait « un petit miracle de Noël pour qu’on puisse reprendre une vie normale. Mon vœu le plus cher c’est qu’il n’y ait plus de Covid et que ma famille ne tombe pas malade (je m’inclus dedans). »

L’envie de fêter Noël comme d’habitude

D’autres promettent des attentions toutes particulières en cas de déplacement : « Père Noël, si le coronavirus le permet, serait-il possible que tu passes le 24 au soir, nous aimerions te voir. Nous te laisserons un gâteau et des carottes aux rennes », écrit un petit garçon. Un autre promet un verre de lait et des clémentines pour les rennes auxquels il propose même de faire une halte sur son canapé.

« Ce qui ressort des courriers, ce n’est pas de la tristesse mais plutôt de l’espoir et l’envie que Noël se fasse normalement, que ce soit une fête comme d’habitude et qu’on oublie le contexte qui nous entoure », conclut Antoine Thébault.

Pour écrire au père Noël

Pour recevoir une réponse avant Noël, il est conseillé d’envoyer son courrier (avec au moins une mention Père Noël sur l’enveloppe) avant le 15 décembre et surtout de ne pas oublier de mentionner son adresse complète, pour pouvoir recevoir une réponse.