Bordeaux : Un jeune de 19 ans condamné à six mois ferme pour des dégradations durant la manif en centre-ville

VIOLENCE Le jeune homme au casier vierge a été condamné à 18 mois de prison dont 12 avec sursis, sans mandat de dépôt, pour des dégradations lors de la manifestation conte la loi de sécurité globale

M.B.

— 

Plusieurs vitrines de magasin ont été cassées lors de la manifestation contre la loi de sécurité globale à Bordeaux.
Plusieurs vitrines de magasin ont été cassées lors de la manifestation contre la loi de sécurité globale à Bordeaux. — UGO AMEZ/SIPA

Un jeune homme de 19 ans a été condamné mardi à six mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Bordeaux, rapporte France Bleu Gironde. Il comparaissait pour sa participation aux dégradations et aux violences qui ont émaillé la manifestation contre la loi de sécurité globale, qui s’est déroulée samedi dernier dans le centre-ville de Bordeaux.

Durant cette manifestation, quelques individus en avaient profité pour s’en prendre à des vitrines de magasins, notamment rue Sainte-Catherine. Les enseignes H & M, la FNAC, Galeries Lafayette et McDonald’s avaient notamment été visées. Le jeune casseur qui comparaissait mardi, avait été identifié par les enquêteurs grâce aux vidéos qui avaient circulé sur Internet, et aux caméras de surveillance de la ville.

Reconnu coupable de « dégradations volontaires », le jeune homme au casier vierge a été relaxé des faits de « participation à un groupement en vue de commettre des dégradations de biens », et condamné à dix-huit mois de prison dont 12 avec sursis, sans mandat de dépôt.