Confinement à Bordeaux : « Des sens de circulation balisés dans les rues commerçantes » annonce le maire Pierre Hurmic

COVID-19 Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic a dévoilé ce mercredi les premières mesures qui seront mises en place pour accompagner la réouverture des commerces samedi

Mickaël Bosredon

— 

La rue Sainte-Catherine à Bordeaux
La rue Sainte-Catherine à Bordeaux — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • Les commerçants auront la possibilité d’installer des barnums devant leurs boutiques.
  • Dans les rues très commerçantes, des sens de circulation seront établis, et des médiateurs feront en sorte d’éviter les attroupements.
  • Les commerces pourront également ouvrir jusqu’à 21 h.

Pour le maire de Bordeaux Pierre Hurmic, la décision du Président de la République annoncée mardi soir de rouvrir les commerces le 28 novembre, « n’était pas une surprise », et « nous l’avions anticipée », assure-t-il.

Ce mercredi, il a dévoilé quelques mesures qui seront mises en place à Bordeaux​ pour accompagner cette réouverture. « Nous sommes prêts à faciliter la tâche des commerçants, et nous sommes en train d’étudier la possibilité d’installer des barnums [qui seraient posés devant les boutiques par exemple pour faire des paquets cadeaux]. »

« L’attroupement, c’est l’échec de toute politique de prévention »

Le maire insiste : « il faut leur faciliter l’usage de l’espace public. » Et la municipalité a aussi « le devoir » de les aider « à faire respecter les protocoles sanitaires. » Ainsi, dans les rues « très commerçantes, comme les rues Sainte-Catherine, Porte-Dijeaux et des Trois-Conils, nous allons instituer des sens de circulation qui seront balisés. » Des médiateurs seront aussi présents « pour surveiller le fait qu’il n’y ait pas d’attroupements devant les commerces. » « L’attroupement, c’est vraiment l’échec de toute politique de prévention, lance Pierre Hurmic Il faut éviter que l’espace public soit propice à la propagation du virus. »

L’édile estime que « notre devoir est d’aider notre tissu commercial à se rattraper des semaines très difficiles qu’il a pu vivre, et nous sommes favorables à l’ouverture des commerces jusqu’à 21h. » Les commerces bordelais pourront aussi ouvrir les dimanches, même si c’était déjà le cas pour la plupart d’entre eux avant même la crise sanitaire.