Bassin d’Arcachon : Neuf tonnes de déchets ramassés cet été sur le site de la dune du Pilat

PROPRETE En plus des papiers et des bouteilles, les agents ont eu le droit aux masques cette année

C.C.

— 

La dune du Pilat explose ses chiffres de fréquentation.
La dune du Pilat explose ses chiffres de fréquentation. — NICOLAS TUCAT / AFP

C’est le « petit nouveau de l’année 2020 » comme dit le syndicat mixte de la Grande Dune du Pilat : le masque ! « On en retrouvait tous les jours lors de nos ramassages des déchets », explique l’un de ses membres. Son port avait notamment été rendu obligatoire courant juillet par le maire de La-Teste-de-Buch.

En tout, les agents ont ramassé cet été (juillet-août) plus de 9 t de déchets sauvages sur les 500 ha du site (la dune et le massif forestier à proximité). « On est à peu près dans les mêmes proportions que l’année dernière, ajoute le syndicat mixte, on retrouve toujours autant de papiers, de bouteilles et bizarrement des chaussures. » Chaque jour cet été, deux à trois agents se sont relayés pour accueillir des touristes toujours plus nombreux dans les meilleures conditions.

217 rappels à la réglementation au Code de l’environnement

Le syndicat mixte de la Grande Dune du Pilat effectue aussi des missions de police sur le site grâce à deux gardes du littoral. De la sortie du premier confinement en mai à la rentrée de septembre, ils ont effectué 217 rappels à la réglementation du Code de l’environnement. « La plupart du temps, pour des feux sauvages », précise l’un d’eux.

Pour rappel, la dune du Pilat a perdu près de 4 m entre 2019 et 2020. Elle ne mesure plus que 102,5 m selon l’Observatoire de la côte aquitaine. Elle reste la plus haute dune de sable d’Europe. Les relevés de l’OCA ont montré par ailleurs que « l’érosion chronique » du secteur nord de la dune se poursuivait, avec un recul du trait de côte d’un peu plus de 5 m par rapport à 2019, soit un mètre de plus que la moyenne observée depuis 2009.