Chevaux mutilés : Une jeune jument retrouvée morte dans un centre équestre

ACTES DE CRUAUTE Un centre équestre girondin a retrouvé une de ses bêtes mutilée dans le week-end. Une enquête de la gendarmerie est en cours

E.P. avec AFP

— 

Le jeune cheval est décédé dans le week-end en Gironde.
Le jeune cheval est décédé dans le week-end en Gironde. — ALLILI MOURAD/SIPA

« Un cheval est décédé dans le week-end et une enquête de gendarmerie est en cours », confirme à 20 Minutes le centre équestre de Beychac-et-Caillau, en Gironde. Un des animaux du centre, une jument de 6 ans, baptisée « Bébé ganja » a été retrouvée sans vie après avoir subi des actes de cruauté, selon le message posté par le centre équestre sur sa page Facebook.

Des mutilations multiples

La propriétaire a découvert samedi le cheval inerte, couché sur le flanc : une mamelle avait été coupée et « toute la vulve et l’anus » ont « été prélevés, manifestement par une intervention humaine au regard de la précision de la découpe », précise le parquet. Un vétérinaire s’est déplacé sur les lieux et divers prélèvements d’urine et de sang ont été réalisés.

« En l’état, les causes de la mort de cette jument sont inconnues : l’hypothèse de mutilations post mortem est privilégiée mais aucune piste n’est écartée notamment celle d’un empoisonnement », ajoute le parquet qui a confié les investigations aux gendarmes de la brigade de recherches de Bouliac.

Le centre explique qu’il a mis en sécurité le reste de ses animaux qui font l’objet d’une surveillance nuit et jour. Ce décès intervient alors que les découvertes de  chevaux ou autre animaux mutilés s’enchaînent depuis plusieurs mois, en France. Quelque 200 enquêtes ont été ouvertes dans une vingtaine de départements.