Bordeaux sera plus accessible

— 

Le bouchon ferroviaire ne sera bientôt plus qu'un mauvais souvenir. Sa suppression avait bien débuté l'an dernier avec une première phase : l'inauguration du nouveau pont ferroviaire en mai, qui remplaçait la passerelle Eiffel, dont l'avenir est actuellement étudié. Le passage à quatre voies du nouveau pont et de la ligne entre Cenon et l'ancienne gare de la Benauge est la deuxième étape, prévue pour 2010. « On veut accélérer cette deuxième phase, ce qui est possible grâce aux acquisitions foncières faites par les collectivités et au plan de relance du gouvernement. Les travaux pourraient commencer à la fin de l'année », précise Bruno de Monvallier, directeur régional de RFF.

Une étape nécessaire pour accueillir le TGV Sud Europe Atlantique, pour développer le fret et pour améliorer la desserte du nord de Bordeaux par les TER. A terme, quatre cents trains devraient emprunter ce tronçon. Une circulation qui va engendrer des nuisances dont RFF a bien conscience.

D'autres interruptions de circulation seront donc à prévoir sur ce trajet, tout comme l'an dernier où durant trois jours aucun train n'avait pu traverser la Garonne. ■