L'Unesco met la ville sous pression

— 

Le projet de pont Bacalan-Bastide va-t-il effrayer l'Unesco ? Une délégation du centre du patrimoine mondial est arrivée hier à Bordeaux, pour évaluer les impacts environnementaux de l'ouvrage sur le patrimoine du Port de la Lune, qui a décroché le label Unesco en juin 2007. Or, s'ils estiment que l'ouvrage menace l'intérêt patrimonial du périmètre classé, ils pourraient le mettre en balance avec le label. L'association Trans'CUB, opposée au pont, défendra l'option tunnel aujourd'hui, lors d'une rencontre avec les experts de l'Unesco. « Nous leur présenterons tout ce qui leur a été caché concernant la monumentalité de ce pont, ses raccordements sur les deux rives et les risques qu'il représente pour la navigation des grands navires. » Du côté de la mairie, comme de la CUB, silence de plomb depuis lundi. « C'est un dossier éminemment sensible et politique », observe une source bien informée. Evalué à 125 millions d'euros, l'ouvrage devrait culminer à 112 m. ■M. G.