Bordeaux : Un tweet du maire, en hommage aux 20 ans de la mort de Chaban, crée la polémique

CONTROVERSE Dans son tweet d’hommage à Chaban-Delmas, le maire écologiste Pierre Hurmic fait allusion aux cumuls des mandats, ce qui n’a pas plu à l’opposition de droite (LR et Modem). L’élu a retiré son tweet pour éviter d’alimenter la polémique

E.P.

— 

Le maire EELV de Bordeaux Pierre Hurmic
Le maire EELV de Bordeaux Pierre Hurmic — Mickaël Bosredon/20 Minutes

Le maire de Bordeaux est à nouveau sous le feu des critiques. Ce mardi, Pierre Hurmic a rendu hommage à Jacques Chaban Delmas, à la tête de la capitale girondine pendant 48 ans, et décédé il y a 20 ans.

Si le début de son message honore la mémoire du résistant, la fin de son tweet a suscité de vives réactions. Il écrit : « Aujourd’hui, les citoyens veulent des maires à plein temps, qui ne cumulent plus ni dans le temps, ni dans l’instant ».

L’adjoint à la culture de l’ancienne majorité Fabien Robert (Modem) n’a pas tardé à réagir sur son blog, s’émouvant de ce passage : « Quelle sorte d’homme politique en tacle un autre, disparu il y a 20 ans, le jour de l’anniversaire de sa mort ? Nous avons besoin d’esprit de rassemblement, comme Chaban savait si bien faire, et non d’une nouvelle polémique. »

Beaucoup d’autres ont réagi sur le réseau social. Le fils de l’ancien maire de Bordeaux, Jean-Jacques Chaban-Delmas s’est pour sa part ému de l’emploi du terme « régner » rappelant que son père avait été élu et réélu, pendant près d’un demi-siècle.

Devant la polémique naissante et déjà échaudé par la controverse sur la suppression du sapin de Noël géant de la place Pey Berland, le maire de Bordeaux a annoncé ce mercredi qu’il avait retiré son tweet. « Son propos sur le changement d’époque a été sujet à une mauvaise interprétation. Dire que les temps changent n’est pas faire injure aux hommes et femmes qui ont marqué l’Histoire de notre pays », a précisé ce mercredi en fin de journée la municipalité bordelaise.